décembre 4, 2022

Après les violences sur le campus : 20 éléments de la police universitaire radiés

La Société d’Infrastructure Moderne pour le Développement de la Côte d’Ivoire (Simdci), employeuse de la police universitaire a décidé de frapper très fort. Dans un communiqué rendu public hier, le Directeur Général de la police universitaire a annoncé la radiation de 20 éléments de cette police universitaire à l’Université Félix Houphouët Boigny. Cette radiation est consécutive aux événements survenus entre des éléments de la Police et des étudiants les 20 et 21 février derniers sur le campus de l’Université Félix Houphouët-Boigny. La Direction de la Société d’Infrastructure Moderne pour le Développement de la Côte d’Ivoire (Simdci) condamne avec fermeté et vigueur les actes de violence commis, exprime sa compassion aux blessés de ces actes de violences. Et décide de la radiation de 20 éléments de la police universitaire impliqués dans ces actes de violence et qui ont été formellement identifiés. La Direction de la police universitaire s’excuse auprès de la communauté universitaire en général et celle de l’universitaire Félix Houphouët -Boigny en particulier et rassure que de tels actes ne sauraient se reproduire. Elle exprime sa gratitude au ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique et au ministre de la Défense pour leur fermeté et leur appel à la concertation. Le Directeur général de la police universitaire promet de veiller à la sécurité des personnes et des biens au sein de l’espace universitaire. Ce, dans le respect scrupuleux et mutuel de la dignité de tous.

Anzoumana Cissé
In Le Patriote

Mon, 03 Mar 2014 02:05:00 +0100

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy