novembre 28, 2022

Ebola en Guinée: l’Arabie Saoudite durcit, le gouvernement guinéen relativise !

La décision de l’Arabie saoudite de suspendre l’octroi des visas aux pèlerins musulmans en provenance de la Guinée et du Liberia en raison de l’épidémie de la fièvre Ebola qui sévit dans ces deux pays, ‘’n’a pas de conséquences’’, affirme le ministre guinéen de la coopération internationale, joint au téléphone par notre reporter.
Hier mardi, le ministère saoudien de la Santé, cité par l’agence officielle SPA, a indiqué que cette mesure constitue ‘’une démarche préventive face à un virus mortel et hautement contagieux”.
Interpellé sur la décision du gouvernement saoudien, Pr Moustapha Koutoub Sano relativise. ‘’Il n’est pas encore temps pour le pèlerinage. Le pèlerinage c’est dans cinq ou six mois. Ce sont des mesures préventives. Je crois que ce n’est pas la peine de faire trop des polémiques autour de ça’’. Même si le temps d’accomplir le cinquième pilier de l’islam est distant, des observateurs pensent que des conséquences s’imposent. ‘’Non !’’, réplique le ministre.
‘’Il n’y aura pas d’impact au tour de ça parce que les préparatifs pour le pèlerinage ne sont pas encore déclenchés. Il nous faut encore deux ou trois mois pour entamer ça. Nous souhaitons que tout soit fini avec ce virus Ebola dans les meilleurs délais’’, a soupiré le ministre Sanoh.
Selon les dernières informations fournies par la direction de la prévention et de lutte contre la maladie du département guinéen chargé de la santé, la fièvre Ebola a déjà fait 80 victimes sur 122 cas détectés. La capitale Conakry enregistre 11 cas dont 3 décès.

Correspondance de Aliou Diallo à Conakry

Wed, 02 Apr 2014 15:23:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy