février 4, 2023

Élection à la présidence du BURIDA – “On nous sort un décret dans lequel il y a des rajouts, qui n’ont jamais obtenu l’avis des artistes, et qui créent des divisions inutiles.”

Le décret relatif aux critères de choix du président du conseil d’administration du Bureau ivoirien du droits d’auteurs (Burida) , crée polémique à Abidjan , à en croire la sortie ce jeudi 13 août 2015 devant la presse , du musicien Jack Dély l’un des candidats déclarés à ce poste.
« En ma qualité de président de la commission qui a travaillé sur les textes du Burida, je peux révéler que nous avons travaillé sur un document dans lequel il y avait 69 articles. À la suite de 72 heures de travaux, nous sommes arrivés à 45 articles. Et nous sommes allés en plénière. Ce sont ces 45 articles qui ont été adoptés en plénière. Un mois après le Comité provisoire de gestion du Burida m’a appelé pour voir si tout ce qu’on avait arrêté était bien dans le document final. Après vérification, j’ai constaté que tout y était (…..) Deux ans après, on nous sort un décret dans lequel il y a des rajouts, qui n’ont jamais obtenu l’avis des artistes, et qui créent des divisions inutiles. Ce sont les articles 5, 10, 24, 26… Dans le rajout de l’art 5, il est écrit que ‘’pour être sociétaire ordinaire du Burida, il faut non seulement avoir 5 ans en tant que membres du Bureau, et au moins trois albums à son actif, avec au moins 6 titres, pour les musiciens’’. En ce qui concerne les plasticiens, le rajout indique qu’il ‘’faut avoir fait au moins 5 œuvres’’. Et pourtant, ces rajouts n’ont jamais fait objet de débat. Ce sont des rajouts discriminatoires que nous refusons. En ce qui concerne l’article 10, en rajout, il y a une disposition qui dit que ‘’ne peuvent participer aux élections que des artistes qui n’ont pas participé à des élections et dont le mandat est terminé sur la base d’un motif légitime, par l’Assemblée générale ou par la tutelle, ou encore, par une ordonnance judiciaire. Ce rajout de l’article 24 est taillé sur mesure contre Jack Dely. J’estime que c’est un rajout excursionniste, discriminatoire et on ne peut pas l’accepter », a fulminé le conférencier devant ses partisans chauffés à blanc.

Claude Dassé in afrikipresse.fr

Fri, 14 Aug 2015 12:16:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy