novembre 28, 2022

En Côte d’Ivoire, la convention du FPI et les violences à l’université font la Une des journaux

La 8ème convention extraordinaire du Front populaire ivoirien (FPI, ex-parti au pouvoir), ouvert vendredi à Abidjan ainsi que les violences qui se sont emparées des universités publiques d’Abidjan, occupent une place de choix dans les colonnes des journaux quotidiens ivoiriens parus, samedi , sur l’ensemble du territoire national.
Selon Fraternité Matin, le journal à capitaux publics, le Président du FPI, Pascal Affi N’guessan dans son discours d’orientation lors de la cérémonie d’ouverture de la 8ème convention extraordinaire de son parti a souhaité "un prompt rétablissement" au Chef de l’Etat, Alassane Ouattara.

A ce propos, citant la Première dame, Dominique Ouattara, le quotidien Le Patriote annonce que "le Président rentrera très vite" en Côte d’Ivoire après un repos.

"Aujourd’hui, il marche à nouveau, sans douleur", a-t-elle rassuré lors d’une rencontre avec les femmes du district d’Abidjan dans le cadre des activités du Fonds d’appui aux femmes de Côte d’Ivoire (FAFCI).

S’intéressant à la convention du FPI, Le Patriote constate que "Affi retrouve la sagesse dans une salle vide". Il reconnait enfin, selon le confrère, "le travail de Ouattara".

"8ème convention extraordinaire du FPI, l’ombre de Gbagbo a plané sur le palais des sports", titre Notre Voie, mettant en relief l’appel d’Affi N’guessan aux hommes politiques pour un retour définitif et durable de la paix.

Dans les colonnes de Soir Info, l’ancien ministre Jean Jacques Béchio, l’un des intervenants à la cérémonie d’ouverture de cette 8ème convention du FPI, estime que "son silence" n’est pas "la peur" après sa sortie de prison.

"Plus de 14 partis exigent la libération de Laurent Gbagbo", affiche Le Temps selon qui Pascal Affi N’guessan a tracé le chemin de la victoire.

Pour ce quotidien, le FPI relève le défi de la mobilisation, quand L’Intelligent d’Abidjan constate que "Affi et le FPI sont toujours sous la tutelle de Laurent Gbagbo".

Ce journal tente d’expliquer les raisons de l’absence du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI), du Rassemblement des républicains (RDR) et de Liberté et démocratie pour la République (LIDER) à cette convention extraordinaire du FPI.

L’Expression note de son côté un clash entre le FPI et l’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (UDPCI) à l’occasion de cette convention.
Lire la suite

Sat, 22 Feb 2014 15:07:00 +0100

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy