février 9, 2023

Le Nigeria, première puissance économique d’Afrique « grâce au cinéma », selon un ministre ivoirien

Le Nigeria est devenu la première puissance économique d’Afrique, devant l’Afrique du Sud, «grâce au cinéma», a déclaré le ministre ivoirien de la Culture et de la Francophonie, Maurice Kouakou Bandaman,

S’exprimant samedi, à Bouaké (379 Km au Nord d’Abidjan), lors de la cérémonie de clôture de la 2ème édition de la Semaine nationale des Arts et de la culture (SNAC 2015), M Bandaman a indiqué que «la culture est tout aussi capable que n’importe quel produit industriel de structurer l’économie d’un pays ».

Il a cité citant entres autres, les exemples du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO) qui fait engranger aux opérateurs économiques burkinabés (hôteliers, restaurateurs, transporteurs, artisans, commerçants…etc.), « 25 à 30% de leur chiffre d’affaire annuel chaque fois que se tient ce festival».

« Durant les deux semaines du Festival de Cannes en France, toutes les régions qui entourent cette ville, réalisent chaque année entre 30 et 40% de leur chiffre d’affaire » a fait encore observer M. Bandaman, soulignant que, « c’est bien la preuve que l’économie avec la culture est une réalité ».
Pour lui, l’Etat de Las Vegas aux Etats Unis d’Amérique (USA) réalise près de 30% de son Produit intérieur brut (PIB) qu’à travers les événements culturels.

S’intéressant à l’exemple du Burkina Faso, il a relevé qu’une étude réalisée sur l’impact de la culture sur la vie socio-économique a pu établir que dans ce pays, l’économie de la culture représente 3 à 5% de son produit intérieur brut et que ce secteur employait plus de travailleurs que la fonction publique.

« Le Nigeria est devenu la première puissance économique d’Afrique, devant l’Afrique du Sud, grâce au cinéma » a soutenu le ministre Bandaman, appuyant ses propos avec d’autres cas d’embellis économiques qui ont été impulsées par la culture. En France, a-t-il, expliqué l’économie de la culture dépasserait celles de l’automobile et de l’agroalimentaire.

« Aux Etats-Unis l’économie du cinéma dépasse l’industrie de l’armement » a-t-il révélé, avant de conclure que « et cette économie (de la culture) à la chance que sa matière première ne s’épuise jamais ».

APA

Mon, 08 Jun 2015 11:22:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy