décembre 6, 2022

Liste électorale / Alain Lobognon, chargé de communication de Guillaume Soro : ‘’Tant qu’il n’y aura pas de consensus autour de la liste électorale définitive, il n’y aura pas de scrutin‘’

Photo : DR
Dans un propos liminaire, M. Alain Lobognon, conseiller du Premier Ministre ivoirien Guillaume Soro, par ailleurs chef de la délégation des forces nouvelles aux réunions du CEA (Comité d’ Evaluation et d’Accompagnement) a expliqué à l’ensemble des journalistes les conditions liées au scrutin électoral. Pour lui, il faut l’adoption consensuelle d’une liste électorale fiable et inclusive. « La liste électorale ivoirienne doit comporter les électeurs qui remplissent les conditions et qui ne sont pas parmi les individus frappés d’incapacité, d’individus condamnés pour crime, à une peine d’emprisonnement sans sursis pour vol, escroquerie, abus de confiance, détournements de deniers publics, faux et usage de faux, corruption et trafic d’influence, attentats aux mœurs , les individus auxquels les tribunaux ont interdit le droit de vote », a-t-il identifié. Avant d’ajouter que la liste électorale ivoirienne ne doit pas exclure de façon arbitraire des électeurs. A l’en croire, la Côte d’Ivoire dispose des textes qui régissent le processus électoral qu’il importe d’appliquer. Pour Alain Lobognon, personne ne doit s’opposer à l’application du Décret n° 2008-136 du 14 avril 2008 qui fixe les modalités d’établissement de la nouvelle liste électorale. Poursuivant, le chef de la délégation des Forces Nouvelles aux réunions du CEA a affirmé que le Président de la République et le Secrétaire général des forces nouvelles tous deux signataire de l’APO, ne renieront leurs engagements et leurs signatures respectives pour faire plaisir a à quiconque que se soit. « Le premier ministre n’est pas et n’a jamais été opposé à la poursuite du contentieux électoral », a-t-il relevé. « La liste électorale définitive, la carte nationale d’identité et la carte d’électeurs sont trois éléments réunis devant être compris comme des conditions préalables à la ténue d’un scrutin électoral fiable pour une sortie de crise apaisée », a-t-il précisé. Avant d’indiquer que ‘’tant qu’il n’y aura pas de consensus autour de la liste électorale définitive, il n’y aura pas de scrutin en Côte d’Ivoire’’. Précisant que les forces nouvelles considèrent qu’il faut privilégier la stabilité de la CEI et ses démembrements, si l’on veut réussir l’organisation des élections à brève échéance, M. Alain Lobognon a souligné que les forces nouvelles se sont engagées à appliquer le désarmement, la démobilisation et la réinsertion (DDR) conformément l’APO.

Avec le partenariat de L’Intelligent d’Abidjan / par A.K

Wed, 31 Mar 2010 01:57:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy