novembre 29, 2022

Actu Sport / Vahid veut les Lions Indomptables

Photo : DR
Le président de la Fédération (FECAFOOT), Iya Mohammed, a déclaré à la radio publique nationale que la recherche du successeur de Paul Le Guen était lancée. Bien qu’aucun contact officiel n’ait encore été entrepris, le président de la FECAFOOT a ciblé deux entraîneurs : Lothar Matthaüs et Vahid Halilhodzic. Il a en outre dévoilé le profil recherché à la suite d’une longue série de rencontres entre membres de la Fédération : «Ce doit être un homme doté d’une forte personnalité, capable de résister à la pression aussi bien interne, qu’externe à l’équipe», avant d’ajouter que le sélectionneur «devrait s’engager pour au moins quatre années», voyant à long terme. «Nous devons arrêter d’embaucher des entraîneurs pour de courtes périodes, avec comme objectif des résultats immédiats. Nous avons besoin d’un sélectionneur qui passe du temps avec ses joueurs, afin de les connaître, pour ainsi construire une formidable et solide équipe». L’histoire entre Paul Le Guen et le Cameroun devrait donc vraisemblablement prendre fin.

L’Afrique du Sud tient son record
Le Mondial sud-africain est un succès au niveau des supporters et de l’affluence. La participation globale devrait passer la barre symbolique des 3 millions de spectateurs après la demi-finale, Allemagne – Espagne de mercredi. Il s’agit du troisième Mondial le plus suivi après les Etats-Unis en 1994 et l’Allemagne en 2006. Selon les derniers chiffres de la FIFA, 2 997 millions de personnes ont assisté aux 61 matches déjà disputés, pour une moyenne de 49.134 spectateurs. «En Afrique du Sud, c’est seulement la troisième fois dans l’histoire de la Coupe du Monde que nous passerons la barre des 3 millions», a indiqué Nicolas Maingot, porte-parole de la FIFA. «C’est un succès retentissant», a-t-il ajouté.

La corruption au menu au Nigéria
Les trois hauts dirigeants démis de leur fonction dimanche par la Fédération nigériane de football (NFF), suite au fiasco de l’équipe nationale au Mondial, ainsi qu’un autre toujours en fonction, font actuellement l’objet d’une enquête menée par l’agence anticorruption du pays, comme l’annonce hier un officiel. «Ces personnalités font l’objet d’une enquête pour mauvaise gestion de fonds dont ils étaient responsables», a déclaré Femi Babafemi, porte-parole de la Commission contre la criminalité financière et économique. L’agence anticorruption souhaite interroger ces quatre personnes «afin qu’elles expliquent ce qu’il est advenu des millions de dollars dont elles assuraient la gestion», précise encore le porte-parole

Une sélection Annoncia S

Thu, 08 Jul 2010 02:26:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy