EXHUMATION DE SQUELETTE A ISSIA : L’ÉCRAN DE FUMÉE

L’instrumentalisation de la presse française par le pouvoir SARKOZY ne nous étonne plus. La presse française a perdu toute crédibilité sur la crise ivoirienne et Libyenne et personne ne la prend au sérieux sur la crise syrienne. Nous n’accepterons plus cela, nous ne tolérons plus cette insulte que l’on inflige chaque jour à notre intelligence. Pourquoi nous prendre pour des idiots ?

De quoi s’agit-il ?

Comme par hasard le juge RAMAËL exhume un squelette dans la région de ISSIA, mieux encore dans la Sous-préfecture de SAÏOUA d’où est originaire le Ministre d’État Paul-Antoine BOUABRÉ et tout de suite les médias pro-Ouattara et les télévisions et radios Sarkozy se mettent en branle. Pour certains le squelette "serait celui de Guy-André KIEFFER", pour d’autres, le squelette "est celui de Guy-André KIEFFER". À la fin, pour nous annoncer discrètement le jeudi 12 janvier 2012 après plusieurs reports de la publication des résultats des tests ADN et après l’annonce du décès de Paul dont on ne cesse de rappeler qu’il est cité dans l’affaire KIEFFER, que le squelette n’est pas celui de Guy-André KIEFFER. Le racisme aidant, l’opinion occidentale serait ainsi plus sensible au décès de KIEFFER qu’à celui de Paul, un nègre assassin, la pièce théâtrale est ainsi jouée et la brumeuse communauté internationale peut tranquillement continuer à soutenir son champion toute catégories en crime contre l’humanité.
De ce fait, nous sommes en droit de nous poser cette simple question : "Messieurs Sarkozy et Ouattara, cette exhumation subite de squelette d’un corps enterré depuis 2004 ou 2005, n’est-elle pas un ÉCRAN DE FUMÉE pour présenter votre HOMICIDE VOLONTAIRE comme une justice faite à KIEFFER?"
En effet, Monsieur Ouattara vous qui vouliez réconcilier les Ivoiriens, le Ministre Désiré TAGRO de la région de Issia a été tué pour vous asseoir dans votre fauteuil présidentiel, et vous refusez de dégeler le compte bancaire du Ministre d’État Paul-Antoine BOUABRÉ très malade pour faire face à ses frais de soin. Et qui plus est, vous lui refusez l’aide financière de l’état, alors qu’en son temps son Excellence le Président GBAGBO a accordé des aides financières à plusieurs personnalités de l’opposition pour des soins.
Monsieur Ouattara votre geste a un nom : cela s’appelle un CRIME.
Et vous Monsieur Sarkozy, vous qui aviez dégelé les comptes libyens en Europe pour pouvoir payer les entreprises françaises qui cherchent à profiter sur les cendres encore chaudes des morts libyens victimes de vos bombes. Dites-nous pourquoi n’aviez-vous pas encore pris une résolution pour dégeler les comptes ivoiriens tout au plus le compte de Paul Antoine.

Vous êtes un criminel

Chaque jour la Côte d’Ivoire se déchire un peu plus. Chaque jour des hommes et des femmes de ce pays sont tués par « la démocratie » sous le silence assourdissant de l’ONU et de l’UA et de cette fameuse "Communauté Internationale".
Cher Paul Antoine, Cher frère, Monsieur le Ministre d’État, Cher collègue chercheur, tu n’es pas mort d’une maladie incurable. Ta mort a été programmée par ce que tu es responsable du crime « d’indépendance financière » et tu avais en charge la création de la monnaie ivoirienne pour assurer l’indépendance monétaire de la Côte d’Ivoire et mettre à mort le FCFA. ILS T’ONT TUÉ.
Que là où tu te trouves aujourd’hui ton âme repose en paix et qu’elle reçoive la bénédiction de notre Seigneur. Que Dieu bénisse notre pays, la Côte d’Ivoire.

Dr DIABATE Cheick
Enseignant Chercheur,
Université du Colorado,
USA

Sat, 14 Jan 2012 22:51:00 +0100

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy