Affaire « Le Nouveau courrier »/ Procès des trois journalistes, hier : Le verdict connu le mercredi prochain ?

Photo : DR
Avant le verdict final qui sera éventuellement connu le mercredi 21 juillet 2010, le parquet conduit par le juge Koné Brahman, a requis pour le moment 12 mois de prison ferme et 10 millions de FCFA d’amende pour Bahi Guédé Stéphane, Théophile Kouamouo et Saint Claver Oula, respectivement directeur de publication, directeur de la rédaction et rédacteur en chef du quotidien « Le nouveau courrier ». Pour rappel, les trois journalistes sont accusés de « vol de documents administratifs » relatif au réquisitoire du procureur de la République dans l’affaire de la filière café-cacao. Sur cette question M. Sarr Abdoul, l’un des avocats des détenus a souligné dans le cas espèce, tout en se fondant sur la loi sur la presse, qu’on ne peut pas parler de vol de documents. « Le vol suppose la dépossession du légitime propriétaire. Or, le propriétaire a toujours l’objet prétendument volé », a-t-il indiqué. Poursuivant, il a souligné, toujours sur la base de cette loi, qu’il est raisonnable que le journaliste dans cette situation protège sa source d’information. « Il est inadmissible qu’on mette un journaliste en prison, parce qu’il a refusé de révéler la source de ses informations. Partout dans le monde, le journaliste est protégé surtout quand il s’agit de sa source », a-t-il déclaré. Il faut signaler que ce premier round de ce procès a mis a nu les nombreuses interprétations contradictoires et tendancieuses de la loi sur la presse. C’est donc le lieu de poser un véritable débat sur cette loi, afin de lever toute équivoque. Gage d’une presse responsable et surtout respectée par tous

R.Dibi

Tue, 20 Jul 2010 02:32:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy