novembre 29, 2022

Procès / Filière café-cacao : Les ex-barons jugés après les vacances judiciaires

Photo : DR
C’est autour de 10 heures que les anciens barons de la filière café-cacao, écroués à la MACA (Maison d’Arrêt et de correction d’Abidjan) depuis juillet 2008, ont fait leur entrée au Palais de la justice du Plateau. Sur les 22 attendus, 21 personnes ont répondu présentes à la convocation du doyen des juges d’instruction. A l’exception de Mangoua Jacques, Pca du FGCCC qui n’était pas au palais, pour des raisons de santé. Il est en ce moment hors du pays. Firmin Kouakou, DG du FRC, quoique souffrant d’infection cardiaque, était du rendez-vous d’hier. A cause du mal dont il souffre, il a été retiré de la MACA pour des soins réguliers. Dans l’ensemble, ils avaient l’air confiant. Plus que célèbres, à cause de leur passé d’hommes forts de la filière café-cacao, pour de nombreux services rendus çà et là, ils ne sont pas passés inaperçus. Pour certains parents, venus au Palais, et espérer entendre ce que le doyen des juges d’instructions va prononcer, ‘’c’est de façon abusive que leurs parents ont été incarcérés’’. «Ce n’est pas bien pour l’image de notre pays, on a incarcéré des citoyens pour cacher des vérités », dit cet homme d’un certain âge. Qui dit ne pas comprendre qu’une enquête comme celle-ci puisse prendre plus de deux ans. «Tiens bon Tapé », crie un membre de la Sorbonne (espace d’échange au Plateau), venu en quête d’information fraiche, en vue de la partager avec les travailleurs qui viennent se rassasier en informations diverses aux heures de pause. Mais, ce que les gens attendaient de cette confrontation entre les barons de la filière café-cacao et le doyen des juges d’instruction, ne s’est pas produit. A savoir la relaxe les ‘’prisonniers du cacao’’ ou leur condamnation. Il n’en a rien été. «C’était tout simplement pour leur signifier le contenu du rapport d’enquête et leur dire que tout est fin prêt pour entamer la phase de procès», soulignent des sources proches du dossier, qui ont pris part à cette première confrontation depuis la mise à disposition du président de la République des conclusions de l’enquête. Cependant, l’on avance que la date du procès n’a pas été définie pour des raisons que l’on ignore. Des indiscrétions avancent la thèse de vacances judiciaires. «Mais, tout sera décidé après les vacances judiciaires», précise un membre du temple de Thémis. La rencontre des ex-barons avec le doyen des juges d’instruction Ladji Gnakadé a pris fin autour de 15 heures

H.K et H.D

Tue, 20 Jul 2010 02:34:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy