février 4, 2023

Âneries de Dakar

Des patriotes ivoiriens s’interrogent sur le sens ou l’intérêt même symbolique des Discours de Dakar de hauts dirigeants français. Je cite de mémoire. Pourquoi les dirigeants français s’obligent-ils, à Dakar, à dire des discours orduriers et insultants pour eux-mêmes, pour l’Afrique et pour les Africains? Cette interrogation ivoirienne rappelle les propos tenus à Yamoussoukro par Jacques Chirac: "la démocratie est un luxe" en Côte d’Ivoire et en Afrique. Cette vision politique suspecte et surtout indécente sera reprise et sublimée par Nicolas Sarkozy à l’université Cheik Antah Diop à Dakar: "L’Afrique a sa part de responsabilité dans son propre malheur". Cette phrase terrible est passée sous silence. Et comme toujours, les élites noires d’Afrique (1) ont discutaillé sur l’accessoire et l’inutile de "l’homme africain n’est pas assez entré dans l’histoire" ….. maçonnique. Et les Noirs s’étripent! Et les Discours de Dakar se multiplient. Discours de Dakar de François Hollande est le dernier. Cinquante ans de solidarité du crime de masse!!!! Merci Hollande!!!

Cette façon de faire vient de loin, de très loin. Le Discours sur l’Afrique de Victor Hugo en est l’ancêtre! Le débat public sur "la guerre de l’expansion coloniale" de Jules Ferry et ses Républicains signe l’annexion territoriale définitive de l’Afrique noire. C’est ainsi qu’il faut analyser les comportements racistes des dirigeants français!!!!!

1. Le Sénégal est un ancien territoire français. Il a été rattaché au Royaume en 1475. C’est Georges Freche qui nous l’a dit en Septimanie. Les terroirs Wolof et Serere étaient français avant les Etats occitans!!! Donc c’est bien avant l’administration coloniale que le Sénégal est français. Les Wolof et autres Diola de Casamance étaient plus "entrés dans l’histoire" maçonnique que les chefferies Badwê!!!! C’est d’ailleurs à Dakar que l’on trouve une institution responsable. "Votre Assemblée nationale, devant laquelle je m’exprime, est l’une des seules du continent à avoir exercé la totalité de ses droits, sans interruption, depuis l’indépendance."

2. Dakar a été la capitale de l’Afrique de l’Ouest française ou AOF. De Dakar donc, la France dévoile toujours son programme de gouvernement pour ses possessions territoriales de l’AOF. Hollande signe: Le "Sénégal est un exemple pour l’Afrique"

3. Ce discours dit bien que la France va en chasser les "prédateurs" des puissances émergentes!!!! En un mot, le Discours de Dakar est initiatique et symbolique. Il réaffirme la permanence non négociable des statuts de "bien-meuble" de ce que l’on appelle le "pré-carré africain" de la France.

On voit bien que le "Précis d’histoire" n’a servi à rien. On voit bien que la "conscience historique africaine" était une stupidité. On voit bien que la franc-maçonnerie se métamorphose et s’adapte aux conditions sociales et politiques de notre époque. Elle ne se cache plus. Elle traque. Elle enlève. Elle égorge sous les flash des médiats les dignes élites noires. Ce ne sont plus les bulles pontificales. Ce ne sont plus les fatwa. Ce ne sont plus les édits royaux. Ce ne sont plus les décrets républicains. La nouvelle sainte Inquisition a un nom. ONU. Trois lettres pour les trois angles du triangle qui enferme l’œil de Pharaon. Trois lettres pour afficher le viol de la pyramide de Khéops!!!!!!

Et les discours grotesques continuent. Et la clameur négrière est la vertu. Et la méthode crapule est applaudie à Dakar. Honorée à Stockholm.

La Nation noire est désormais au pied du mur. Nous devons décider. Nous devons nous décider à décider chez nous pour nous-mêmes et pour nos terroirs incendiés et détruits. Nous devons arrêter l’humiliation. Tel est le chemin de la liberté effective et totale de notre nation, la nation noire. Impératif catégorique. Les discours emphatiques et grossiers des dirigeants français n’y changeront rien.

Le jour se lève toujours
Lettê naa Lettê

Notes (1)
*Makhily Gassama, L’Afrique répond à Nicolas Sarkozy: contre le discours de Dakar
*Adame Ba Konare, Petit précis de remise à niveau sur l’histoire africaine à l’usage du président Sarkozy
*Babacar Mbaye Diop, La conscience historique africaine
*Aminata Traore, L’Afrique humiliée
*André Julien Mbem, Nicolas Sarkozy à Dakar. Débats et enjeux autour d’un discours

Thu, 18 Oct 2012 12:36:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy