février 4, 2023

Assainissement de la masse salariale: Vers le licenciement de 300 agents à la mairie de Cocody

Le ministère d’Etat, ministère de l’Intérieur a recommandé à la mairie de Cocody de réduire son effectif actuel de 800 à 500, voire, 400 agents. « Le ministère d’Etat, ministère de l’Intérieur nous a proposé soit de réduire le personnel de façon drastique, soit d’augmenter nos recettes pour ne plus que nous sollicitions le Trésor ivoirien pour contribuer à payer le personnel de la mairie de Cocody », a indiqué le maire intérimaire de Cocody, Jacques Dogo. Il a précisé que la masse salariale mensuelle de la mairie est estimée à 114 millions FCFA, alors que les recettes mensuelles avoisinent 75 millions FCFA. « Je vais me battre pour faire face aux besoins salariaux des agents », a-t-il promis. Pour ce faire, il envisage de créer des régies, quadriller la commune en matière de recouvrement des taxes, contrôler les rentrées des recettes, revoir la composition des services et l’organigramme de la mairie.
C’est dans ce cadre de l’assainissement de la masse salariale que les agents de la mairie de Cocody sont invités à percevoir leur salaire à la Trésorerie de la même commune non loin du 8ème arrondissement de police. Le maire Jacques Dogo a précisé que cette mesure qui s’étend sur trois mois va prendre fin en août. « Avec cette mesure, nous avons déjà réussi à extirper 100 agents fictifs de l’effectif actuel de la mairie. Ce qui constitue une manne importante», s’est-il réjoui.
Agent à la mairie de Cocody, membre du Syndicat national des agents municipaux de Côte d’Ivoire (Synamci), Liadé Gnazebo préfère le contrôle au licenciement. « Nous pensons qu’il faut plutôt procéder au pointage du personnel au niveau des services, de concert avec les syndicats. Et au terme d’une période bien définie, nous saurons effectivement le nombre d’agents qui viennent au travail et qui méritent leur salaire. Sinon des agents peuvent venir se faire payer au Trésor et aller vaquer à d’autres occupations », a-t-il suggéré. Il a révélé que les agents de la mairie de Cocody n’étaient pas tous d’accord avec la mesure du ministère de l’Intérieur énoncée début juillet, de faire payer les salaires au Trésor à cause des engagements pris vis-à-vis de leurs banques et maisons d’assurance. « Nous avons accepté malgré nous ce contrôle au détriment du licenciement tout azimut », a-t-il dit.
Accusé d’avoir engagé des agents à la mairie depuis qu’il assure l’intérim, le maire Jacques Dogo rejette tout en bloc. Il a explique qu’il a procédé au remplacement des agents décédés et ceux partis à la retraite. Cependant, un conseiller municipal qui a requis l’anonymat a affirmé que le maire Jacques Dogo prend souvent des initiatives sans consulter les conseillers municipaux. Des agents ont même révélé que des agents qui ne se rendaient pas au travail ont repris leurs postes dès l’annonce de la mesure d’assainissement. Alors qu’ils perçoivent leurs salaires sans se rendre au service, grâce à des complicités internes.

Gomon Edmond in NOTRE VOIE

Mon, 23 Jul 2012 00:40:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy