février 1, 2023

CÔTE D’IVOIRE – Abdoudramane Sangaré, Anaki Kobena et Aka Ahizi sont des Présidents non-alignés

Le Président Ouattara a promis aux Ivoiriens des solutions à leurs problèmes. Il a promis trouver des solutions à la misère, à la division, au chômage. Mais la réalité est implacable : les ivoiriens sont de plus en plus pauvres, le pays est plus que jamais divisé, les jeunes sont sans emplois et l’avenir de notre pays est sombre. La « solution » est devenue un cancer pour notre pays. Pour ne pas subir la colère des patriotes ivoiriens, le régime actuel a trouvé bon de chercher des alliés au sein de l’opposition. Ces «opposants du régime » sont simplement les « alignés-solutions ». Ils sont complices de la souffrance des Ivoiriens, ils aident les pontes du pouvoir à assombrir notre avenir et celui de notre pays. Ces opposants sont allés s’aligner à cette bourgeoisie compradore au pouvoir depuis 2011. Ils sont des complices actifs de la souffrance de notre peuple. Ce sont des Présidents adoubés mais peu redoutés car ils n’ont aune légitimité.

Abdoudramane Sangaré, Anaki Kobena et Aka Ahizi sont des Présidents non-alignés

Pendant que le Président Ouattara sème le désordre au sein des partis d’opposition en augmentant la liste des « alignés-solutions », certains résistent malgré les rudes pressions. Ces Présidents de partis qui refusent de collaborer avec le pouvoir actuel sont les Présidents non-alignés. Leur but est d’assurer : l’indépendance nationale, la souveraineté, l’intégrité territoriale et la sécurité de notre pays. Ce sont ces Présidents que les résistants ivoiriens respectent. Ces Présidents non-alignés ont refusé de « vendre » notre pays et de participer à la messe des ennemis de la Côte d’Ivoire. La légitimité est pour eux même s’ils sont illégaux selon le régime actuel. Lorsqu’il s’agira d’écrire demain l’histoire de notre pays, certainement que les historiens retiendront ces trois noms Abdoudramane Sangaré, Anaki Kobena et Aka Ahizi, comme des tribuns, dignes fils de la Côte d’Ivoire.
Pour les démocrates ivoiriens, le Président du FPI, c’est bien Abdoudramane Sangaré, celui du MFA, Anaki Kobena et pour le PIT, Aka Ahizi. En plus des symboles de leurs partis politiques respectifs, ils ont les militants avec eux. Ils ne sont pas des coquilles vides qui font d’énormes bruits sans échos.

PRAO Yao Séraphin

Sat, 15 Aug 2015 09:40:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy