novembre 27, 2022

Couple : nous vivons séparément

Chacun son appartement. C’est la décision qu’ont pris, il y a trois mois, Manon, 25 ans, et Jérôme, 35 ans, après un an de vie commune. Le résultat d’une incapacité à vivre ensemble ? Bien au contraire. « La cohabitation se passe très bien », explique Manon. Une tentative de sauver un couple vacillant ? Pas plus. « Juste la possibilité pour chacun de s’épanouir de son côté. Et d’être en couple à des moments choisis ». Manon et Jérôme font partie de ce que l’on appelle les couples non-cohabitants. Des couples qui vivent ensemble, mais à distance. Séparés pour des raisons professionnelles, familiales… Mais parfois aussi, par choix. « Beaucoup de couples alternent entre des périodes de vie commune et non-cohabitante, analyse Serge Chaumier, sociologue et auteur de La déliaison amoureuse (Payot, 2004) et de L’amour fissionnel (Fayard, 2004). La plupart du temps, ils ne le vivent pas comme une souffrance, mais comme une respiration. Une opportunité de se redonner de l’indépendance, de s’affirmer sans l’autre ». Fini le temps des couples qui faisaient tout ensemble, où le « je » de chacun s’effaçait devant le « nous » conjugal. Place à ceux qui font le pari de se séparer pour mieux… se retrouver.
Lire la suite

Tue, 27 May 2014 21:38:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy