février 8, 2023

Délit d’initié au sein du régime Ouattara Adama Toungara et sa fille au centre d’un scandale

Depuis qu’Alassane Dramane Ouattara est parvenu à la tête de la Côte d’Ivoire, les scandales se multiplient au sommet de l’Etat et au sein de son gouvernement. La Lettre du Continent n°664 du jeudi 11 octobre 2012 révèle un nouveau scandale qui se décline en termes de délit d’initié dans lequel sont impliqués M. Adama Toungara, ministre des Mines, du Pétrole et de l’Energie, et sa fille Bintou
Toungara-Kamara. Voici ce qu’écrit, à cet effet, La Lettre du Continent : « Bintou Tounkara-Kamara, la fille d’Adama Toungara, ministre ivoirien des Mines, du Pétrole et de l’Energie, se lance dans les affaires. Depuis début septembre (2012), elle dirige Tanassa Technologies SA, société dont le président n’est autre que son père. L’objet de Tanassa Technologies est extrêmement vaste. Il s’étant de la sécurisation des cartes à puce à la vente de matériel et équipements, en passant par la télésurveillance ou la fourniture d’accès à internet. En mai, Bintou Toungara- Kamara a été nommée directrice et gérante d’une autre société : Stylus SARL. L’activité de cette entreprise localisée dans le quartier du Plateau d’Abidjan n’est pas moins ambitieuse : intermédiation financière, négociation, prise de participation… Stylus a déjà conclu plusieurs contrats avec des sociétés d’Etat sous tutelle du ministre du Pétrole». Depuis que M. Ouattara a été installé au pouvoir, dans les conditions que l’on sait, et que son père, Adama Toungara, est devenu ministre, la fille de Toungara s’est découverte subitement des qualités de manager d’entreprise. La Lettre du Continent indique même que c’est seulement depuis septembre dernier que la nommée Bintou Toungara- Kamara s’est lancée dans les affaires certainement parce qu’elle trouve le régime actuel propice à tout acte de mal gouvernance. A preuve, son entreprise, Stylus Sarl, a raflé plusieurs contrats avec des sociétés d’Etat placées sous la tutelle du ministère que dirige son père. Un gros scandale de délit d’initié qui prouve, si besoin en est, que le régime Ouattara est pourri jusqu’à la moelle en matière de mauvaise gouvernance. Ce scandale s’ajoute à d’autres scandales financiers, de délit d’initié etc. dans lesquels étaient impliqués des ministres du régime Ouattara. Face tout cela, Alassane Ouattara n’a jamais pris de sanction. En vérité, avec l’avènement d’Alassane Dramane Ouattara à la tête de notre pays, c’est le printemps des affairistes au sommet de l’Etat. Et pourtant, une propagande de la presse internationale notamment française avait présenté cet homme comme « une poche de moralité sans reproche ». La réalité du terrain démontre, chaque jour, le contraire.

Boga Sivori in Notre Voie

Mon, 15 Oct 2012 00:27:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy