décembre 2, 2022

Douanes / Préservation des recettes et lutte contre la fraude 110 agents des douanes bénéficient d’une formation sur le BSC :

«Le Bordereau de Suivi et de Cargaison, outil d’anticipation de la procédure de dédouanement et d’amélioration des performances de la douane ». Tel est le thème principal de l’atelier de formation auquel ont pris part 110 agents de l’administration douanière ivoirienne. M. Bakayoko Abdoul Dramane, Directeur général de l’OIC a indiqué à la clôture, l’importance pour les douaniers- vérificateurs à s’approprier le BSC qui, selon lui, est un moyen de lutte contre la fraude. Aussi permet-il à l’administration douanière d’avoir une connaissance du contenu des cargaisons, du poids des marchandises avant même leur arrivée en Côte d’Ivoire. Au-delà de l’aspect de contrôle de l’authenticité des produits à exporter ou à importer, le BSC s’inscrit dans une vision de dématérialisation des documents administratifs, de réduction du délai de dédouanement. Il permet également d’améliorer les recettes douanières. L’objectif visé, selon lui, est de parvenir à ramener le délai de dédouanement à 48 heures. Des performances qui, selon lui, profiteront à l’ensemble de l’économie nationale. Puisque désormais, les importateurs ou exportateurs n’auront aucun souci à emprunter les ports ivoiriens. Les agents-vérificateurs, par la voix de Lida Patrice, ont apprécié la démarche de l’OIC qui a abouti à cette formation. Se félicitant de la qualité de la formation, Alphonse Mangly, Directeur général des Douanes a salué, à travers l’OIC, la collaboration entre son administration et le secteur privé. Selon lui, cette formation fait partie de ses ambitions, en termes d’amélioration de la qualité de service et de lutte contre la fraude, depuis sa prise de fonction. C’est en cela, qu’il a invité les douaniers à plus de responsabilité vis-à-vis des tâches qui leur incombent. «Ne réglez pas les fautes entre vous. Mais réglez-les pour les performances de la douane», a conseillé le DG des douanes. En l’absence du directeur général du Port autonome d’Abidjan, c’est M. Nahounou Désiré qui a exprimé les reconnaissances de la communauté portuaire à l’OIC dont les initiatives participent à l’amélioration de l’image des ports ivoiriens. La formation a été assurée par Adama Coulibaly, ancien directeur des douanes ivoiriennes

Honoré Kouassi

Encadré

Pour indiscipline, Alphonse Mangly veut sanctionner

Une cinquantaine de douaniers pourraient écoper d’une sanction. Cela leur a été signifié publiquement, hier, au cours de la cérémonie de remise de diplômes à la centaine d’agents qui a pris part à la session de formation initiée par l’OIC. La colère du colonel major Alphonse Mangly fait suite à un mauvais comportement de certains de ses agents. Il n’apprécie pas que ceux-ci se soient mis en tenue civile à une cérémonie officielle dédiée aux douaniers. C’est une indiscipline, voire un mépris pour le corps. Gêné de voir plusieurs de ses collaborateurs en civil, Alphonse Mangly ouillonnant depuis sa place, a pris le temps de tout observer. A la clôture de la cérémonie, il a lâché le mot qui précède la sanction : «Je veux des demandes d’explication. Je ne peux pas comprendre qu’à une telle cérémonie dédiée à la douane, certains se soient mis en tenue civile. Je veux des explications. Tout le monde a vu. Il y a des éléments filmés». Le directeur général des Douanes qui dénonce ainsi le comportement de certains de ses collaborateurs, entend faire respecter la discipline. Une réaction même si elle est critiquée par certains, en raison du lieu choisi, est un signal fort

H.K

Avec le partenaiat de l’intelligent d’Abidjan

Fri, 24 Sep 2010 10:52:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy