décembre 4, 2022

Koumassi / Alassane Ouattara à ses militants : ‘’Si j’étais putschiste, je n’aurais jamais été DG adjoint FMI‘’

Photo : Dr
HIER MARDI 23 NOVEMBRE, le candidat du Rhdp, le docteur Alassa- ne Ouattara a tourné à Abidjan. Après Port-Bouët, il a fait une esca- le à Koumassi, où il a rendu visite en premier lieu au chef central des Baoulé Nanan Konan Kouamé. A celui-ci, il a être venu le saluer et lui rendre compte de la rencontre qu’a eue le Rhdp avec les chefs Baoulé du grand centre. «Je suis venu saluer le patriarche. Grâce à ses bénédictions, nous sommes au second tour. Et Bé- dié m’a demandé de représenter le Rhdp», a-t-il indiqué d’emblée. Il a ajouté que cette visite particulière est due au fait que Nanan Konan n’a pu effectuer le déplacement à Yamous- soukro pour cause de maladie. Par la suite, l’hôte du chef central a expli- qué que la date du 28 novembre pro- chain est très importante car, il s’agit de rehausser la mémoire de feu le pré- sident Félix Houphouët-Boigny et la- ver l’affront fait au président Henri Ko- nan Bédié. Aux femmes, il a deman- dé de continuer l’œuvre qu’elles ont commencée, car le prochain président de la Côte d’Ivoire sera le fils cadet. ‘’Allah N’guessan’’ s’est-il voulu ras- surant. Sur ce, Nanan Konan, après un historique de l’évolution du Pdci- Rda, a confié la destinée aux mannes des ancêtres. De là, le docteur Alas-
sane a fait un tour au village du Rhdp devant le foyer des jeunes de Kou- massi où l’attendaient des centaines de militants. Il a passé trois minutes avec ses militants. Trois minutes qui ont suffi au bonheur de ces derniers. A ceux-ci, il a exprimé sa joie pour leur détermination et félicité les forces de défense et de sécurité (Fds) pour leur union avec les forces armées des forces nouvelles (Fafn) afin de former une seule armée. Le candidat du Rhdp a appelé ses militants et l’en- semble des Ivoiriens à lui faire confian- ce car, selon lui, les houphouëtistes sont là pour arranger le pays et leur offrir de l’emploi. «Ce ne sont pas des paroles en l’air», a-t’il rassuré. Aussi, il leur a demandé de ne point prêter attention aux accusations de l’adver- saire qui le traite de putschiste, « car ce sont des mensonges », a-t-il affir- mé. «Je suis un homme de paix. Je n’aurais jamais été au Fmi et de sur- croît directeur général adjoint, si j’étais putschiste. Car, avant d’y entrer, les services de renseignements mènent des enquêtes».

César Djedje Mel

‘’Je serai bel et bien présent à ce débat télévisé’’

Le candidat du Rhdp (Rassem- blement des Houphouëtistes pour la démocratie et la paix), Alassane Ouattara a, le mardi 23 novembre 2010, ac- cordé concomitamment une série d’audiences aux chefs traditionnels Atchan du Dis- trict d’Abidjan et au président du Cnca (Conseil national de la communication audiovi- suelle), à son domicile de la Riviera Golf.
«JE SERAI À CE DÉBAT TÉLÉVI- SÉ. C’est un débat que j’ai souhaité, que j’ai demandé et que j’ai exigé. Je souhaite maintenant que les petits détails techniques soient réglés rapi- dement pour que nous ayons un dé- bat civilisé et franc. Un débat qui per- mettra aux Ivoiriens de comprendre ce que nous proposons pour que la Côte d’Ivoire sorte de cette crise ».
Tels sont les propos du candidat Alas- sane Ouattara, en réaction à la de- mande du Cnca sur son émission té- lévisée ‘’Face à Face’’ de la Rti, le jeu- di 25 novembre 2010. A sa sortie d’audience, le président du Cnca, Franck Anderson Kouassi a fait savoir que les échanges ont porté sur les contours et les thèmes qui seront dé- battus au cours de ladite émission. « Nous sommes venus recueillir les conseils avisés pour nous permettre de peaufiner les détails pour aller vers une émission de qualité. Une émission qui contribuera à l’apaisement. Ce sont cinq grands thèmes qui sont se- ront déclinés en sous-thèmes. Aujour- d’hui (Ndlr : mardi 23 novembre 2010), nous remettrons les résultats des travaux aux différents représen- tants des candidats pour qu’ils s’ap- prêtent à venir répondre aux ques- tions », a expliqué Franck A. Kouas- si. Par ailleurs, la seconde audience a été celle accordée aux chefs tradi- tionnels Atchan du District d’Abidjan. A ses hôtes, le candidat du Rhdp a souligné que les violences constatées ces derniers jours, proviennent «d’une certaine jeunesse qui a été manipu- lée». A l’en croire, deux grandes prio- rités devront être son cheval de ba- taille. Notamment, la réconciliation du tissu social fragilisé par la crise ivoi- rienne et la reconstruction de la Côte d’Ivoire. Devant les têtes cou- ronnées du peuple Atchan, le candi- dat Alassane Ouattara a pris l’enga- gement solennel de servir et de se mettre résolument au service de la nationale ivoirienne. « Je ne veux pas verser dans le mensonge et la déla- tion. Ça n’honore pas la Côte d’Ivoi- re. Et ça n’honore pas la fonction de Chef d’Etat. Je veux donner un modè- le à nos enfants. Je demande votre soutien parce que j’en ai besoin. De- main si vous accordez vos voix et si je suis élu, je pense que nous pour- rons faire de grandes choses en- semble. (…) En revenant aux af- faires, je prends l’engagement de fai- re en sorte que l’héritage du Président Félix Houphouët-Boigny soit préser- vé. Nous avons du travail à faire après ces élections. En quelques semaines, la Côte d’Ivoire va être transfor- mée… », a promis Alassane Ouatta- ra à la chefferie traditionnelle Atchan. C’est au total une somme de six mil- lions de francs CFA que le candidat du Rdr a remis à la délégation des chefs traditionnels Atchan conduite par le maire Akossi Bendjo.

Krou Patrick

Avec l’Intelligent d’Abidjan

Wed, 24 Nov 2010 02:17:00 +0100

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy