février 3, 2023

LAURENT GBAGBO LEUR FAIT PEUR

D’apres les arguments sur lesquels se fonde la juge Mme de Gurmendi pour refuser la liberte provisoire au prevenu Laurent Gbagbo, on retient ceci:
1- C’est un grand criminal
2- Il est trop populaire
3- Donc il peut fuire.
Nous n’avons pas l’intention ici de critique la decision finale en elle-meme qui est le refus, car nous sommes de ceux qui ont toujours pense qu’une mise en liberte provisoire ne resout rien. Qu’elle fait plutot trainer les choses. Et qu’il vaut mieux rapidement aller a l’essentiel, exposer toute la verite pour que la liberation de Laurent Gbagbo qui est la suite logique s’impose d’elle-meme, a moins qu’on veuille peindre une partie du ciel pour cacher le soleil.
Nous allons donc critiquer ici, seulement les arguments qui soutiennent la decision de refus. Ces arguments son tune insulte a l’intelligence du monde. D’abord, exposes schematiquement, les 3 points n’ont aucune correlation logique: un grand criminal, qui est trop populaire, donc, qui peut fuire si on lui accorde la liberte provisoire. Le bon sens voudrait plutot qu’on dise “ un grand criminal qui est devenu si impopulaire qu’il ne trouverait personne pour l’aider a se cacher.” Car aucun grand criminal ne peut etre adule par les peuples qu’il a fait souffrir, encore moins par ceux qui ont appris ses mefaits par les media qui l’ont si bien depeints. En effet, Laurent Gbagbo jouit d’une tres grandee popularite en Cote d’Ivoire , en Afrique ( surtout francophone), et de plus en plus dans le monde simplement parce qu’il a commis le crime de refuser de se soumettre aux injonctions des imperialists occidentaux. Aujourd’hui en France, en Belgique, au Royaume Uni, en Italie… enfin bref dans toute l’Europe et surtout dans la ville de La Haye, tout le monde sait desormais qui est ce negre, ancient president d’un petit pays d’Afrique, qu’on accuse de crimes contre l’humanite mais qui pourtant attire de gigantesques manifestations de soutien et occasionne des milliers de coup de telephone sympathisants.
Un vrai juge, qui cherche la verite ferait ceci:
1- Chercher à connaitre les crimes qu’on impute a ce Gbagbo.
2-Chercher à savoir si les manifestations de soutien dont il beneficie sont des rassemblements de terrorists, des gens violents ou, simplement des gens qui reclament une justice equitable afin que la verite soit devoilee.
3-chercher à savoir quelles statistiques présentent les 140 000 coups de téléphone que le prévenu a reçus en moins d’un mois : sont-ils des appels de sa famille uniquement, de son groupe ethnique uniquement, des membres de son parti politique, des Ivoiriens du sud uniquement, y-a-t-il des appels d’autres nationalites, quels sont les motifs de tous ces appels…
Voici au moins quelques pistes de reflexion et d’investigation qui devaient permettre de mieux argumenter la decision d’un juge. Cela peut paraitre fastidieux, mais un grand criminal qui sucite un tel phenomene merite qu’on lui prete une attention serieuse afin d’eviter d’insulter l’intelligence des gens.
La plus grosse insulte meme reste la possibilite de fuite qu’evoque Mme de Gurmendi. Tous ceux qui ont suivi le parcours politique de Laurent Gbagbo et ceux qui l’ont appris en lisant ne peuvent qu’etre interloques, car l’homme n’est pas malhonnete. Ce n’est pas un homme de faux encore moins un fuyard. Il a une vision.
En 1983, Laurent Gbagbo est parti en exil en France ou il est reste 6 ans pour protester contre la politique d’Houphouet Boigny. Pendant tout ce temps, son salaire d’enseignant a l’universite d’Abidjan etait verse chaque mois dans son compte bancaire. Laurent Gbagbo n’y a pas pris un seul sous jusqu’a son retour et sa rehabilitation dans ses fonctions a l’universite d’Abidjan.Pourquoi? Parce qu’il a une vision.
En Septembre 2002, lorsque la Cote d’Ivoire sous sa gouvernance a ete frappee par un coup d’etat qui est devenu plus tard la rebellion de la bande a Soro, Laurent Gbagbo etait en visite officielle a Rome. A l’annonce du coup d’etat, de nombreuses offres d’asile lui ont ete faites afin qu’il renonce a revenir en Cote d’Ivoire. L’homme a refuse et est rentre a Abidjan au moment ou les combats faisaient encore rage, au peril de sa vie. Pourquoi? Parce qu’il a une vision.
En Novembre 2004 l’armee francaise qui a abattu toute l’aviation militaire de la Cote d’Ivoire, s’activait pour renverser Laurent Gbagbo, par des officiers superieurs de l’armee ivoirienne interposes. Plus d’une centaine de chars francais ont alors encercle sa residence a cet effet, alors que la population ivoirienne s’indignait et deferlait vers les sites militaires francais. Laurent Gbagbo a refuse de fuir et se mettre a l’abri d’une attaque des francais. Il a dit : “ il ne sera jamais dit que Laurent Gbagbo a fui…”
En Avril 2011, lorsque les chars et les avions militaires bourres de bombes encerclaient sa meme residence officielle, Laurent Gbagbo a ordonne a l’armee ivoirienne de ne pas resister. Mais il est reste dans la residence qui a recu plusieurs centaines de bombes. Il a refuse de fuir jusqu’a ce qu’il soit enleve par l’armee francaise sous les decombres et les centaines de mort. Pourquoi? Simplement parce qu’il a toujours une vision.
Nous ne citons pas tous ces faits pour inciter les autres leaders politiques a faire la meme chose ( il y en aurait d’ailleurs tres peu surtout parmi ceux que nous connaissons), mais nous voulons seulement qu’on reconnaisse l’homme, qu’on admette sa probite morale et sa bravoure.
L’homme a une vision qui le guide. Ce n’est donc pas au moment ou il va avoir l’occasion dire sa version des faits et d’exposer cette vision qu’il va se derober et reduire a neant l’objectif qu’il recherché totue sa vie durant.
Mme de Gurmendi aurait du simplement applique les instructuions recues de ses patrons et refuser la demande de mise en liberte provisoire sans essayer d’expliquer. Car elle manque cruellement d’arguments valables. Nous aurions compris tout de meme que Laurent Gbagbo effraie. Et c’est cela la realite. Laurent Gbagbo fait peur a la France, il fait peur aux USA, Il fait peur aux patrons de l’Onu. Cela nous le savions depuis. Mais ce que nous decouvrons maintenat c’est que meme prisonnier, Laurent Gbagbo fait plus peur. Comme la braise, il est. On ne peut pas le cacher dans sa poche.

Joan Temporel

Sun, 22 Jul 2012 05:01:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy