février 1, 2023

Lettre ouverte à nos frères du Nord, (première partie !)


Mais avant cela, je vais faire un petit préambule, disons un rappel où les choses coincent :

Mais avant cela, je vais faire un petit préambule, disons un rappel où les choses coincent :

Nous avons déjà entendu par mépris, Amadou Soumahoro menacer Konan Banny d’avoir invité ses partisans à un grand rassemblement le 8 juillet prochain à la place de la République pour, dit-il, chasser le président de la République. Est-ce là une offense de la part d’un candidat ? C’est sûr que si Alassane Dramane Ouattara était ivoirien, cette phrase ordinaire d’un homme politique n’aurait eu d’aucun écho.

C’est comme rappeler la loi quand c’est Alassane Dramane Ouattara qui le dit, c’est normal, mais quand il s’agit les gens du peuple qui sont dans leur propre pays, cela devient une injure pour Alassane Dramane Ouattara, comme il est étranger, la sensiblerie est de rigueur. Pourquoi, ça devrait être comme ça ?

On vient de lancer des activités du réseau des amis de guillaume Soro dit-il pour la réélection d’Alassane Dramane Ouattara, à première vue, c’est une chose normale, mais ce qui gêne, c’est que Soro est le président de l’Assemblée Nationale, l’homme de loi, qu’a-t-il dit aux ivoiriens pour la situation pour laquelle nous sommes depuis des années en conflit ? Dont l’absence de la légitimité d’Alassane Dramane Ouattara pour être candidat ordinaire, et son contrat est achevé quel que soit les offrandes du peuple « offertes à une région », c’est aussi l’un des facteurs de la déchirure.

Ces gens du nord, ils font comme si de rien n’était, un gros dossier identitaire, personne au nord a le courage de reconnaître cette situation, rien que des facéties. Que c’est vrai, le mandant d’Alassane Dramane Ouattara est fini, et nous proposer dignement ce qui est bien de faire, pour sortir de ce marasme politique et social, mais comme ils sont détenteurs des armes dont la Côte d’Ivoire est propriétaire, c’est le gros dos que nous ressentons.

Or, dans votre fort intérieur, il est impensable de reconduire Youssouf Bakayoko à la tête de la CEI, si on veut une élection paisible.

Or, dans votre fort intérieur, vous savez que le contrat au droit de participer à l’élection présidentielle d’Alassane Dramane Ouattara a pris fin. Sachant très bien que les autorités du temps d’alors, à commencer par le président Laurent Gbagbo, à parcourir de pays en pays pour trouver un moyen pour permettre à Alassane Dramane Ouattara d’être candidat, une fois et seulement une seule fois, ce n’est pas le président de l’Assemblée nationale qui pouvant ignorer cela. Après la mise en place de ce droit provisoire de sa participation, il s’est soldé en guerre. Donc, Alassane Dramane Ouattara n’est pas crédible pour le bonheur du peuple ivoirien à part, la petite portion du nord.

Vous faites sourde oreille sur cette situation cruciale, épineuse, pour cela, je voudrais m’adresser à nos frères Dioulas, si peut-être, il y a quelqu’un d’entre eux, pouvant comprendre le danger qui nous guette.

Chers compatriotes du Nord,

Quel que soit la ténacité du pouvoir que vous maintenez, il y a des maillons faibles invisibles pouvant vous échapper. Donc, attention !

Moi, mon propos s’oriente à l’idée que, si vous n’avez plus le pouvoir un jour ou l’autre, et ça, c’est une évidence sans faille. Avez-vous pensé à l’ivoirien lambda des autres régions, la haine qui pourrait le consumer ? Les intellectuels réfléchiront à leur Sangaré et autres qui ont dit NON à cette « façon d’escroquer son propre pays en complicité avec Alassane Dramane Ouattara ».

Vous voulez que je vous dise, j’ai pitié de vous, de votre ignorance, c’est pour cela que je pleure, bien avant, mais j’espère que le sens de notre fraternité remportera, et on aura toujours nos commerçants ambulants dans tous les recoins du pays.

C’est à cela qu’il fallait penser avant ! C’est comme Bamba Mamadou qui dit qu’un de ses amis disait souvent et il cite : « Personnellement, je ne sais pas faire du beau travail mais je sais reconnaitre un travail quand il est beau. Je crois que je ne suis pas dépourvu d’intelligence. »

Cher Bamba comme tu es intelligent, bouffer tout seul c’est bien, mais la paix c’est mieux.
Nota : Bamba Mamadou, c’est le président Orange Mobile de chez nous.

Vive le 8 juillet symbole de la CNC !

Sun, 05 Jul 2015 19:27:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy