février 9, 2023

Logement / projet immobilier des FDS : Voici ce qui coince

Photo : DR
Depuis quelques jours, ce sont les agents des Eaux et Forêts qui manifestent devant les locaux du siège de Sophia Immobilier pour réclamer leur argent. Et ils ont raison de faire du bruit. Mais qu’en est-il exactement ? En vérité, le projet immobilier des FDS n’est pas un leurre comme les agents des eaux et forêts veulent tenter de le faire croire à l’opinion nationale et internationale. Ce projet de fourniture des terrains nus aux FDS existe et a été bien exécuté par Sophia Immobilier. Qui depuis le mois de juin 2010 est prêt à remettre aux FDS leurs terrains à Anyama-Adjamé. Toutes les dispositions ont été prises par Touré Ahmed Bouah et ses collaborateurs pour rendre visible le projet aujourd’hui : La Sonitra a été cooptée dans ce cadre et a bouclé depuis quelques mois l’aspect technique dudit projet. Touré Ahmed Bouah n’avait donc pas tort de dire dans l’une de ses interviews qu’il a accordée à l’IA, dans le courant du mois de mai 2010, que tout était fin prêt pour remettre aux FDS, leurs terrains. Et qu’il n’attendait plus que le ‘’OK’’ du ministre de la Défense, afin de passer aux choses sérieuses.

Qu’est ce qui peut-être à l’origine des manifestations?

C’est un secret de polichinelle au ministère de la Défense. Le problème, dans le projet immobilier des FDS, réside aujourd’hui au niveau de l’Azuréenne de promotion de Durand Djédjé, co-associé de Sophia Immobilier de Touré Ahmed Bouah dans le projet en question. Jusque là Azuréenne de Promotion peine à tenir ses promesses vis-à-vis des propriétaires terriens du site. C’est au patron de l’Azuréenne de promotion qu’il revient aujourd’hui d’indemniser les propriétaires terriens, selon les accords signés. Ce sont ces derniers qui, n’ayant plus confiance à Djédjé Durand, qui jusqu’à ce jour n’a tenu aucune de ses promesses vis-à-vis des propriétaires terriens, qui font aujourd’hui obstacle à la remise des terrains nus aux FDS. Si à Sophia Immobilier, tout est prêt et qu’on a aucune crainte, à Azuréenne de promotion, Durand Djédjé a besoin aujourd’hui de 4 milliards de FCFA pour l’indemnisation des propriétaires terriens. Qui réclament leurs dus avant la cérémonie officielle de remise des terrains aux FDS. Coincé, le patron de l’Azuréenne de promotion ne sait pas où mettre la tête. La BFA(Banque pour le Financement Agricole), son partenaire n’a plus confiance en Durand Djédjé qui a déjà tiré de ses caisses plus d’un milliard de FCA pour la même question d’indemnisation. C’est donc à juste titre que le ministre de la Défense, Michel Amani a dépêché son conseiller technique, le colonel Mobio, président du comité de gestion dudit projet, le lundi dernier auprès des agents des Eaux et Forêts, afin de mettre les points sur les ‘’i’’. Le ministre est décidé à aller jusqu’au bout de sa mission. C’est dans ce cadre qu’il reçoit aujourd’hui à son cabinet les deux promoteurs dudit projet. L’ordre du jour de cette rencontre est l’indemnisation des propriétaires terriens. Attendons donc de voir

Avec le partenariat de l’Intelligent d’Abidjan / Par Huberson Digbeu

Wed, 22 Sep 2010 12:44:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy