février 1, 2023

Procès de la filière café-cacao : La guerre des chiffres a commencé hier

Qui des experts douaniers ou du conseil café-cacao (Ccc) a les vrais chiffres sur les montants des redevances reversées aux structures de la filière café-cacao sur la période allant de janvier 2002 à mai 2008 ? L’audience qui statuait sur les infractions qu’auraient commises les ex-dirigeants des structures de la filière café-cacao dans l’exercice de leurs fonctions, n’est pas allée à son terme hier. Le président du Tribunal, Coulibaly Hamed, en accord avec le ministère public représenté par le procureur de la République, Fernand Oulaye, et la partie civile, a renvoyé l’audience à ce matin. M. Kokora, le représentant du Conseil café-cacao, dans son exposé, ayant omis de calculer le montant total des redevances reversées aux structures, a été renvoyé à ses copies afin de compléter ses informations. Il doit donc revenir à l’audience ce matin avec le montant total des redevances perçues par l’ensemble des structures. Le procureur de la République a insisté auprès du président du Tribunal pour que le représentant du Conseil café-cacao trouve aussi les réponses aux questions suivantes qui ont semblé embarrasser ses prédécesseurs à la barre : « Quelles sont les sources qui ont fourni les chiffres portant sur les redevances distribuées aux structures ? Quelle structure de la filière a été chargée de gérer les redevances sacherie ? A quelle période cette structure a-t-elle géré la sacherie ? Et quelle autre structure a aussi géré la réserve de prudence ? ».
L’audience a débuté par l’exposé de M. André Roland soutenu par M. Antoine Fanou. Tous deux experts douaniers, commis en octobre 2007 par le doyen des juges, le juge d’instruction, pour enquêter sur les présumés détournements, abus de confiance et abus sociaux dans la filière café-cacao sur la période de janvier 2002 à mai 2008. Prenant la parole, M. Roland a tout de suite déploré le manque de collaboration des exportateurs tout au long des enquêtes. Toutefois, dira-t-il, les sources d’où proviennent les chiffres portant sur les redevances reversées aux différentes structures de la filière café-cacao, sont des sources fiables. Il citera à cet effet les fichiers de la douane et ceux du comité de gestion de la filière café-cacao. Il ressort du croisement de ces fichiers que l’ensemble des structures ont reçu au total 597.152.913.911 FCFA. Ce chiffre global, le représentant de la filière le confirmera-t-il ce matin ? On attend de voir.

Robert Krassault in Notre Voie

Tue, 17 Jul 2012 17:07:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy