février 4, 2023

Affaire « Départ de Gbagbo en Ouganda » / Macky Sall, président du Sénégal : ‘‘Il faut d’abord que le président Ouattara n’y voit pas d’inconvénients’’

Elu président de la République du Sénégal, le 25 mars 2012, lors du second tour de la présidentielle qui l’opposait à Me Abdoulaye Wade, Macky Sall a évoqué, pour la première fois, le sort de l’ex-président ivoirien, Laurent Gbagbo, détenu à la Cour Pénale Internationale à La Haye. Répondant à une question relative à une éventuelle remise en liberté conditionnelle de l’ancien chef de l’Etat ivoirien qui pourrait être accueilli par l’Ouganda, Macky Sall a estimé que «c’est une question à gérer avec la Cour Pénale Internationale». Il a déclaré aussi qu’il faut que le chef de l’Etat ivoirien, Alassane Ouattara, soit d’accord avec cette probabilité. «Il faudrait aussi que le Président Ouattara n’y trouve pas d’inconvénients. Si le départ de l’ancien Président Gbagbo pour l’Ouganda peut ramener la paix en Côte-d’Ivoire, pourquoi pas ?», soutient-il. Au sortir d’un entretien avec Laurent Gbagbo, le 18 juin dernier à La Haye, le journaliste Francis Kpatindé affirmait qu’une villa était prête à Kampala (capitale de l’Ouganda) pour accueillir Laurent Gbagbo. Mais depuis cette date, l’information n’a ni été confirmée ni infirmée par les autorités de Kampala.

Olivier Dionin L’INTELLIGENT D’ABIDJAN

Thu, 05 Jul 2012 02:58:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy