décembre 4, 2022

Affaire Wade / Voyage de Ouattara à Dakar : Le gouvernement sénégalais fait des révélations

Photo : DR
Le ministre des Affaires étrangères, Madické Niang, a précisé aux députés réunis en session budgétaire que contrairement à ce que di- sent ‘’certains’’ l’ambassa- deur de la Côte d’Ivoire au Sénégal n’a pas été rappelé, ’’mais appelé seulement en consultation’’ par son pays.
’’CERTAINS SE SONT VITE em- pressés, en disant que l’ambassa- deur de la Côte d’Ivoire a été rap- pelé alors qu’elle (Ndlr : Collette Gal- lie Lambin) a été seulement appelée en consultation’’, a souligné M. Niang, lors de l’examen lundi du projet de budget du ministère des Affaires étrangères pour la gestion
2011. ’’Les deux mesures sont dif- férentes, elles ne génèrent pas les mêmes conséquences’’, a ajouté le ministre d’Etat avant de préciser qu’Abidjan a remis à Dakar ’’une note de protestation pour dire que nous avons procédé à un acte inami- cal, nous leur avons dit non’’. ’’Ils (Ndlr : les officiels ivoiriens) ont éga- lement cru que c’était l’avion du pré- sident Abdoulaye Wade qui a trans- porté Alassane Ouattara alors que le président n’a pas d’avion, il loue des avions’’, a-t-il encore expliqué. ’’Mais, a-t-il précisé, nous leur avons démontré que ce n’est pas l’avion du Président Wade. Alassane Ouat- tara, qui a ses factures, a démontré qu’il a loué et payé un avion’’. Se- lon Madické Niang, l’appareil pris par M. Ouattara est immatriculé au Luxembourg. ’’Il (Etat ivoirien) ne nous reproche que ça, alors qu’il n’y a pas de problème à travers cela’’, a-t-il relevé avant d’ajouter : ‘’De l’autre coté, parmi les Sénégalais, on trouve des gens qui au lieu d’avoir un langage constructif, versent tout simplement dans le langage qui peut faire mal à des Sénégalais, a notre pays’’. ‘’Voila la réalité, il n’y a pas de problème dans cette affai re’’, a-t-il dit.

Source : Agence de presse sénégalaise

Encadré

Les coulisses de la Présidentielle 2010 – Les coulisses de la Présidentielle 2010
BONNE AMBIANCE HIER EN CONSEIL DES MINISTRES
Le conseil des ministres s’est déroulé hier dans une bonne am- biance. Le chef de l’Etat a noté que quelques affiches ont certes été déchirées, mais dans l’ensemble il s’est félicité que tout se soit bien passé. Par la suite, malgré le souhait de ses conseillers, le Premier ministre n’a pas souhaité au départ annoncer à la presse, la date du 28 Novembre 2010, pour le deuxième tour.

YAO N’DRÉ N’A PAS PERDU LA FACE….
Il ne fallait pas qu’il soit dit que Paul Yao N’Dré a eu tort et a été désavoué. Cela pouvait le fragiliser pour la suite des évé- nements. Recours a été fait à l’article 48 pour lui sauver la face,
tout en retenant la date du 28 Novembre pour le second tour de la présidentielle. Tout est bien….Pour l’instant !

LE FPI RÉCUPÈRE LA CAMPAGNE
Quand les temps sont durs, vient le temps des durs, avait dit un jour Ben Soumahoro. Les durs et les caciques du FPI ont re- pris en main la campagne. Affi N’Guessan qui avait conduit le parti à la victoire en 2000, est plus que jamais inspiré ces jours- ci. La contre-performance imputée à la DNC et le sentiment d’ex- clusion que les durs et caciques du FPI avaient ressenti, expli- quent la montée en puissance du porte-parole, sans oublier Ma- madou Koulibaly.

LE PÈRE DE LA RÉBELLION ET LES FILS DE LA RÉBELLION EN QUESTION
« Peut-on accuser le père de la rébellion, quand on a fait en- trer dans la République, les fils et bénéficiaires de la rébellion, ceux-là mêmes qui ont eu le courage de revendiquer une ré- bellion, qu’ils n’auraient pas faite. Si Ouattara est le vrai père de la rébellion, c’est que tout ce que Soro a fait est faux et sera remis en cause par lui, qui pourtant est en campagne, pour la voix des urnes », s’interrogent des militants RHDP qui notent que la LMP prend soin d’épargner Soro et les Forces nouvelles, quand elle parle de la rébellion.

Wed, 10 Nov 2010 01:38:00 +0100

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy