novembre 27, 2022

Alpha Blondy et Tiken Jah Fakoly ? Des girouettes opportunistes qui font du mal à l’Afrique ! Et ils se disent RASTA…

Alpha Blondy : après allez vous-en, merci l’armée française !

Il y a quelques semaines, nous écrivions sur Tiken Jah Fakoly(TIKEN JAH FAKOLY OU LE FAUX RASTA ANTIFRANCAFRICAIN.) et Alpha Blondy qui, après avoir contesté violemment la présence française et les opérations sordides de la françafrique dans les territoires africains, se sont mis à les louanger. Le premier était allé serrer les mains de Monsieur La Mort installé par la France comme président en Côte d’Ivoire, la veille de la mort de Robert Nesta Marley. Le second, quant à lui, était allé chanter pour François Mitterrand à l’anniversaire des 30 ans de son avènement au pouvoir. Aussi, s’était-il félicité de l’action de l’armée française en Côte d’Ivoire après lui avoir demandé de façon la plus claire qui soit de quitter l’Afrique.
Aujourd’hui, Alpha Blondy vient d’être reçu au palais de la présidence par Monsieur La Mort, Alassane Ouattara. Et. A sa sortie d’audience (Voir la Vidéo ci-dessous), celui qui chantait contre la présence de l’armée française s’est lancé dans une palinodie foudroyante : « c’est moi qui ai chanté Armée française, allez vous-en ! Maintenant c’est moi qui dit : armée française, merci d’avoir sauvé mes fesses. Parce que si l’armée française et les forces onusiennes n’étaient pas intervenues, on était parti pour un génocide. Je pèse mes mots. Je vais vous dire un truc, au Rwanda, qu’est-ce qu’on a reproché à l’armée française et à l’ONU ? On a dit qu’elles n’ont rien fait pour empêcher. Et ici en Côte d’Ivoire, la France et l’ONU sont intervenues pour éviter que les ivoiriens se massacrent. Je parlerai donc d’assistance à peuple en danger ». Carrément ! Quelle brillante plaidoirie ! La France est allée sauver un peuple en danger de mort en Côte d’Ivoire. Bravo Alpha Blondy ! Seulement, en ce qui concerne le Rwanda, ceux-là que le rasta cite pour couvrir ses contradictions et qui accuseraient la France de n’avoir rien fait, ne devraient pas avoir lu certains documents notamment les travaux de Survie, de Jean-Paul Gouteux, de Patrick de St-Expéry et le tout récent le pavé de 1500 pages commis récemment par Jacques Morel dans un black out médiatique total. Il n’est que rarement reproché à la France de n’avoir rien fait. Au contraire, la France de Mitterrand est culpabilisée d’avoir été aux côtés des bourreaux avant, pendant et après le génocide au Rwanda. C’est un peu le problème de toutes ces personnes qui veulent prendre la parole sur des sujets qu’ils n’ont pas suffisamment étudié. Elles se contentent de raconter la version officielle faits, ignorant que derrière ceux-ci, il y a des aspects bien cachés.

Les fesses d’Alpha Blondy sont peut-être sauvées ! Mais, combien ont-ils péri sous les bombardements des forces françaises ? Combien sont traumatisés à vie ? Les populations de Duékué, d’Abidjan, de Yamoussokro…qui ont perdu des milliers de vies humaines vont-elles répondre au Rasta qui ses fesses sauvées grâce à la magnanimité de la France ?
Ces Rasta qui louent aujourd’hui la France dans ce qu’elle a accompli en Côte d’Ivoire, savent-ils au moins voir les choses dans leur réalité ? Peuvent-ils au moins voir des morts, les blessés, les exilés, les destructions matérielles et autres blessures psychologiques occasionnés par la France et ses contremaîtres en Côte d’Ivoire ? Ont-ils lu Amnesty International ou Human Right Watch, alliés de Ouattar, pourtant excédés par les massacres ? Ces ONG, qui, ont toujours parlé d’ailleurs de violations des droits de l’Homme en Afrique sans jamais mentionner la responsabilité des forces extérieures notamment de la France. Et lorsque de passage dans le territoire, Sarkozy confirme la présence des troupes françaises en Côte d’Ivoire, Alpha Blondy a-t-il quelque commentaire à faire, lui qui demandait à l’armée française de foutre le camp en Afrique ? Maintenant, "une indépendance sous haute surveillance" est une bonne chose pour l’Afrique, hein Monsieur Blondy ? Comme ni le passé, ni le présent de l’Afrique ne suffisent pas à faire comprendre l’aventure dans laquelle nous sommes bien embarquée, il faut faire confiance à l’histoire dans son déploiement futur. Peut-être que ces rasta ou leurs descendants verront bien ce qui s’est réellement passé.

Sous d’autres cieux, les Rasta sont restés fidèles à la philosophie d’opposition à « Babylone ». Sous nos cieux, il en est autrement. Ici, les Rasta sont des alliés de Babylone. Ils prônent la "réconciliation" avec Babylone. Ils blanchissent Babylone de ses crimes et veulent que le peuple s’y installe durablement et continue à y mourir en masse. Leurs petites "fesses" individuelles d’abord et avant tout ! L’Afrique est vraiment malade, y compris de ces Rasta. Que c’est triste ! Mais, nous ne détruirons pas les textes chantés d’Alpha Blondy tout comme ceux chantés par Tiken Jah Fakoly, nous les garderons pour la postérité. Nous les transmettrons aux générations futures pour qu’elles jugent par elles-mêmes alors qu’Alpha Blondy, par exemple, comprenait il n’y a pas encore très longtemps ce qui se passe en Afrique

Tiken Jah Fakoly ou le faux rasta antifrancafricain : Pendant que Tiken Jah Fakoly serrait la main des criminels, Alpha Blondy honorait la mémoire de François Mitterrand

Cet homme s’est décrédibilisé gravement ou il s’est enfin révélé au grand public qu’il a réussi à berner durant toutes ces années en s’autoproclamant un combattant de la françafrique. En rendant visite à l’assassin Ouattara surtout à la veille d’un 11 mai, date anniversaire de la mort de Bob Marley, ce rasta prouve qu’il est superficiel et que les textes qu’il chante sont juste une stratégie pour être dans l’air du temps. Aussi, ces textes ne sont destinés qu’à surfer sur la vague de désespoir et de colère en Afrique et dans sa diaspora afin de vendre du disque. Tiken jah Fakoly montre aujourd’hui qu’il est sans profondeur et qu’il cernait mal de quoi il parlait dans ses chansons.
Ne pas voir en Ouattara, Soro et Cie boostés par l’armée française et l’ONU, la manifestation de la françafrique relève d’une totale cécité intellectuelle. Qui sont ces rasta (Alpha Blondy et Tiken Jah Fakoly) qui veulent que le peuple noir se réconcilie avec le colonialisme ? Qui sont-ils ces rasta ? Ont-ils pigé un seul mot de l’esprit rasta ? Que savent-ils de Babylone ? Au sortir de cette audience, voilà que le rasta n’a même pas eu un mot pour des milliers de morts et des millions de familles endeuillées et psychologiquement atteintes. Réconciliation de quoi ? Pour quoi faire ? Avec qui ? Sur la base de quelle vérité ?
Tiken Jah Fakoly montre ici même qu’il est un rasta pipeau, sans profondeur ni élévation spirituelle car, il semble ignorer que Ouattara est un criminel multirécidiviste qui, du FMI à la tête de la Côte d’Ivoire, a tué des millions d’africains via les programmes d’ajustement structurels, l’endettement, et aussi par des armes. Ne pas comprendre cela quand on est artiste de cette carrure est tout simplement pitoyable. Ceci révèle également l’état mental de certains de ceux qui prétend conduire le peuple noir à son salut.
Et pendant que Tiken Jah Fakoly allait serrer la main à Monsieur La Mort installée dans le territoire de Côte d’Ivoire, l’autre rasta, Alpha Blondy, le pourfendeur de la présence de l’armée française en Afrique va chanter pour les 30 ans de l’avènement de François Mitterrand au pouvoir en France. Alors même que le passage de Mitterrand à l’Elysée n’a rien apporté à l’Afrique. Au contraire ! L’assassinat de Sankara était parmi ses forfaits tout comme le génocide au Rwanda. C’est donc peu dire que l’Afrique est malade aussi de ses rasta.
Le chemin est encore long.

Komla KPOGLI
 

Tue, 22 May 2012 17:04:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy