décembre 2, 2022

Armée Ivoirienne/Soumaïla Bakayoko (CEMG) aux FRCI : « On ne peut pas confier la défense du pays à des indisciplinés »

Le chef d’État-major Général (CEMG) des Forces Républicaines de Côte d`Ivoire (FRCI), le général de division Soumaïla Bakayoko, a entamé une tournée de sensibilisation des personnels militaires sur les instructions données par le président de la République, Alassane Ouattara. A cet effet, il a rencontré hier lundi 9 janvier 2012, au Camp Galliéni au Plateau, tous les chefs d’unités des FRCI (armée de terre, air, mer). Trois points essentiels étaient à l’ordre du jour de cette rencontre de vérité à savoir, l’encasernement des troupes, la discipline et la cohésion au sein de l’armée nouvelle et la mise sur pied d’une armée de réserve. « On ne peut pas confier la défense et la sécurité de notre pays la Côte d’Ivoire à des indisciplinés », a assené le Gal Bakayoko, rappelant aux militaires leur rôle pour redorer l’image des FRCI et ramener la discipline au sein de la grande muette. Il a eu un message particulier pour toutes les catégories de militaires. Aux officiers, il a demandé d’être des modèles et des guides dans la dignité, l’honneur et la compétence. Les sous-officiers ont été prié de servir de courroie de transmission dans la chaîne de commandement en étant fidèles aux chefs et enfin les militaires du rang ont été invités à être animés d’un esprit de discipline et d’avoir le souci de la formation continue afin d’éviter d’être à la traine. Sur la question des exactions commises par les FRCI sur les populations et surtout après les dernières tueries de Vavoua et de Sikensi en fin d’année 2011, le CEMG a estimé qu’il était urgent de former les troupes encasernées pour permettre aux militaires du rang d’obtenir les certificats d’armes n°1 et n°2. Une formation devra aussi être faite à l’intention des sous-officiers et des officiers pour accroître leurs acquis opérationnel, sur les plans de la technique et du commandement. « Bientôt, il y aura une tenue spécifique aux FRCI. A partir de cet instant, nous allons traquer tous ceux qui la porteront illégalement pour commettre de sales besognes et ternir notre image. Nous allons établir de nouvelles pièces d’identité des militaires régulièrement inscrits dans nos rangs et identifier tous nos véhicules. A partir de cet instant, on procédera au contrôle systématique de tout militaire », a prévenu le Gal Bakayoko, informant de la mise sur pied d’une armée de réserve. Elle sera composée de tous les ex-combattants qui n’iront pas dans l’Armée nouvelle. Ils seront regroupés sur des sites de service civique d’actions au développement (SCAD) pour des formations qualifiantes en vue de leur intégration dans le tissu socio-économique.

Hervé KPODION in L’Inter

(Source BIPA)

Tue, 10 Jan 2012 10:26:00 +0100

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy