janvier 28, 2023

Attaques des pro-Gbagbo sur les réseaux sociaux – Les gesticulations de Lobognon qui rappellent le parasitisme

On peut penser qu’après d’intenses moments d’activités gouvernementales, un ministre puisse se donner le temps de décompresser en s’invitant dans les réflexions et débats politico-sociaux sur la vie de la Nation. On peut aussi comprendre qu’un ministre s’adapte à l’ère du temps en se servant des outils qu’offrent les nouvelles technologies de l’Information et de la Communication. Par contre, remarquer une présence étouffante et abusive d’un ministre sur les réseaux sociaux dans le seul but de déverser des insanités sur ses adversaires politiques, cela s’appelle s’ouvrir au parasitisme hérétique. Voilà un ministre de la république qui traite les pro-Gbagbo d’amnésiques, qui ont selon lui, tué impunément, violé d’innocentes personnes, pillé des banques publiques et privées, enfin, des gens qui ont commis des crimes d’un niveau de bestialité jamais atteint par la Côte d’Ivoire. Voilà ce qu’écrit Alain Lobognon, ci-devant ministre de la jeunesse et du service civique sous la gouvernance de Ouattara qui, sans sourcier se livre à un grenouillage politique digne d’un oisif et qui, pour quelque temps de loisir, se trouve souvent plongé dans les films Western. Et Lobognon le démontre si bien à travers l’exemple tiré du film ‘’Le bon, la brute et le truand’’ dans lequel Alain Lobognon assimile certains pro-Gbagbo ayant commis des crimes à visage découvert comme ‘’TUGO’’ dans son fameux film cité ci-devant. Pour sa propre gouverne, il est bon de rappeler à Alain Lobognon au cas où il ne le saurait pas, que c’est du côté de la rébellion qu’il faut trouver les amnésiques dans la Côte d’Ivoire d’aujourd’hui. On pourrait même s’amuser à lui demander qui, dans ce pays, a cassé la BCEAO à Man, à Korhogo et à Bouaké ? Qui dans ce pays a éventré les femmes, égorgé plus d’une centaine de gendarmes à Bouaké et qui, pour le pouvoir d’Etat, a tué, violé plus d’une dizaine de milliers d’Ivoiriens et consacré la partition de la Côte d’Ivoire ? Lobognon peut-il dire aujourd’hui qui a tué Kass, Adams, N’Dry Saint Clair alias Doh Félix, la liste n’est exhaustive, mais que Lobognon, alias Adjudant Beugré nous dise ce qui a pu se passer au sein de la rébellion pour que ces cadres de la rébellion soient assassinés ? Lorsqu’on s’est rendu coupable de telles iniquités, on fait profil bas et on se garde de baliverner sur les réseaux sociaux même quand on n’a rien à faire. On sait en Côte d’Ivoire que sous Ouattara, être ministre ne signifie pas forcement qu’on a la capacité d’accomplir la mission. Il suffit d’être du Nord ou d’appartenir au RHDP ou encore d’être un cadre de l’ex-rébellion comme cela est le cas de Alain Lobognon.

Simplice Zahui in Aujourd’hui

Sun, 30 Sep 2012 16:06:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy