février 1, 2023

Banny s’en va !

Banny certainement a vu et entendu des sons de cloche différents de ceux que voulaient entendre son mentor ; son adjoint d’ailleurs s’est exprimé il y a quelques semaines pour dénoncer les pieds et poings liés de cette commission ! Et dès le début nous savions aussi que la CDVR ne disposait que de peu de moyens financiers pour mener à bien sa mission…

Alors donc, après sa demande de pardon, à genoux qui n’a rien entrainé dans les sphères du pouvoir, et qui finalement n’a servi qu’à ridiculiser un peu plus ladite commission, voila que la commission dialogue, vérité et réconciliation se dissout, plutôt se délite, faute de dialogue, il faut être deux pour dialoguer, et le gouvernement s’est toujours défilé, quelle vérité ?, il n’y avait qu’un crédo asséné mais jamais de remise en cause du postulat de départ :Ouattara vainqueur des urnes, cela doit pouvoir se prouver, mais n’a jamais été à l’ordre du jour, de même que tout le monde sait qui a perpétré le carnage de Douékoué mais seul le gouvernement ne le « sait pas encore»…et pour cause ! Quant à la Réconciliation, si le président de ladite commission démissionne c’est que vraiment il n’y a aucune piste véritable de réconciliation, quelques exemples parlants, l’extradition de Moise Lida Kuassi, les derniers mandats d’arrêt internationaux contre des ministres et des militaires, les disparitions de personnes comme Séka Séka, les extraditions des 41 jeunes du Libéria… L’emprisonnement au nez et à la barbe de la Constitution Ivoirienne d’hommes et de femmes protégés par la constitution ivoirienne et qui se retrouvent derrière les barreaux avec rien de moins que des accusations de génocide portées contre eux…Quant à tous ceux qui végètent, sans motifs, dénoncés comme sympathisants d’une opposition qui devrait avoir pignon sur rue puisque monsieur Ouattara jure qu’il est un démocrate respectueux des lois…

En fait monsieur Banny n’a certainement jamais eu les coudées franches, et comme derrière chaque ministre nous avons vu qu’il y a avait au moins un conseiller français, gageons que monsieur Banny aussi était pris entre le marteau Ouattara et l’enclume française… des bruits ont circulés, un français notamment, ancien directeur d’un journal religieux protestant, en Côte d’Ivoire depuis plusieurs mois serait conseiller spécial et particulier de Ouattara, ; selon des indiscrétions , il aurait été chargé par Ouattara de coordonner ladite commission.. Alors monsieur Banny est-il parti avec le conseiller blanc dans ses bagages, ou ce dernier reprend-il tout en main, via le réseau, le seul qui vaille en ce moment, pour une réconciliation de béton, une réconciliation de maçon !

Shlomit Abel

Tue, 17 Jul 2012 11:21:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy