janvier 28, 2023

Burkina Faso: appel au calme avant la visite du président français

Au Burkina Faso, plusieurs organisations de la société civile burkinabè avaient appelé à manifester sur le trajet du président français, Emmanuel Macron, qui se rendra à Ouagadougou lundi 27 novembre. Il s’agissait, pour elles, de manifester contre le « pillage » des ressources naturelles par les multinationales présentées comme impérialistes, notamment françaises. Ces organisations voulaient également manifester contre la présence militaire française au Burkina et contre le maintien du franc CFA, une « monnaie coloniale », selon les organisateurs. Une situation qui a conduit le gouvernement à lancer un appel au calme aux populations afin de réserver un accueil chaleureux au président français.Mon, 27 Nov 2017 00:36:00 +0100

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy