décembre 7, 2022

CAMEROUN: PRIS DANS SON PROPRE PIÈGE,IL AVALE LES FAUX BILLETS QUI SE TROUVAIENT DANS SES POCHES

Sur le point d’être arrêté par un commerçant, Ousmanou H. a préféré avaler les faux billets qu’il détenait. Il a été arrêté par sa victime, un boutiquier. L’histoire continue à défrayer la chronique au quartier Ndaazandaba à Meiganga dans le Mbéré au Cameroun. Ce jour là , Ousmanou H. avait pris pour cible le boutiquier Baba pour lui fourguer l’un des faux billets de 10.000 francs Cfa dont il était en possession. Il a acheté des objets qu’il a payé avec la fausse coupure.

Au lieu de faire preuve de vigilance, le boutiquier a encaissé le faux billet et a rendu la monnaie à Ousmanou qui s’est éclipsé.

Le billet à la main, le boutiquier a constaté par la suite qu’il y avait quelque chose qui n’allait pas avec ce billet. Après quelques séries de vérifications pour s’assurer de son authenticité, il s’est rendu compte que le billet est faux, il est sorti promptement de la boutique pour aller rattraper le client.

A ce moment, Ousmanou qui s’était déjà éloigné en marchant, jetait de temps en temps un coup d’œil derrière, histoire de s’assurer qu’il n’est pas poursuivi. Constatant que le commerçant était sur ses traces, il a aussitôt pris ses jambes au cou.

Le boutiquier ayant constaté qu’il ne pouvait pas rivaliser Ousmanou qui allait plus vite selon ses dires que Usain Bolt, s’est résolu à crier au secours tout en essayant d’informer les uns et les autres sur l’objet de la course folle qu’il avait entamé avant de s’essouffler.

Craignant d’être intercepté et lynché, Ousmanou a arrêté de courir pour se mettre à marcher comme si de rien n’était. Pour éviter un pétrin, il a vidé ses poches puis introduit tous les autres faux billets dans sa bouche avant de se mettre à les mâcher. En un tournemain, il les a avalé.

A la police où il a été conduit par le boutiquier, Ousmanou a nié avoir détenu de faux billets de banque. Gardé à vue dans l’espoir de recueillir ses excréments pour analyses afin de retrouver les traces de ces faux billet dit-on à la police, Ousmanou après une semaine de détention n’a pas pu aller aux selles. Il a été libéré avec pour condition de se mettre à la disposition de la police pour toutes procédures liées aux enquêtes à son égard.

Yolande Tankeu in Camer.be

Fri, 24 Aug 2012 17:43:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy