novembre 27, 2022

Cojep / En mission à Abidjan, Patrice Kouté s’affiche avec Zadi Djédjé : La direction locale du mouvement le sanctionne

C’est la brouille totale entre le représentant Europe du Cojep et la direction intérimaire connue sous le nom de Comité exécutif de crise dirigé par Roselin Bly. Arrivé sur les bords de la Lagune Ebrié le vendredi 13 février, Patrice Kouté a déroulé son agenda comme il l’avait prévu. Rencontre avec le ministre d’Etat Hamed Bakayoko, entretien avec la direction intérimaire pour régler quelques incompréhensions puis visite à certains amis de Charles Blé Goudé dont Angelo Kabila. Mais on ne le verra pas avec Affi N’guessan, le président du Fpi comme cela était inscrit au conducteur de sa mission. Tout comme il a brillé par son absence à la mobilisation en faveur de Charles Blé Goudé, voulue par la Cjppr (Coalition des jeunes patriotes pour la paix et la réconciliation). On en était là lorsque le jeudi 20 février 2014, on apprend de sources proches de la direction intérimaire du Cojep qu’une sanction disciplinaire a été prise à l’encontre de Patrice Kouté. Le contenu restait jusqu’à cette date, inconnu. Mais quelques pistes peuvent permettre de comprendre cet état de fait. La première piste, est son accointance dès le début de son arrivée à Abidjan avec Zadi Djédjé. Or dire qu’entre M. Zadi et la direction intérimaire du Cojep, la ligne de démarcation est large est un secret de polichinelle. Ils prêchent pour la libération de Blé Goudé mais avec des méthodes et approches différentes. C’est Zadi Djédjé qui fut à l’aéroport pour accueillir M. Kouté. Deuxième acte, c’est sa visite à Hamed Bakayoko. Joël Poté, l’ancien président intérimaire du Cojep était passé par ce chemin dans sa quête d’une issue favorable à son mentor. Dieu seul sait qu’il a vu des vertes et des pas mûres sur cette voie. Il a été éjecté sans autres formes de procès. Troisième acte qui a certainement fait déborder le vase des récriminations, c’est le point de presse tenu au siège de la Cjppr à Yopougon par Patrice Kouté. Là- bas, il a pris position ouvertement pour le ‘’nouveau leader’’ de la galaxie patriotique, Zadi Querad Djédjé. Il a eu cette phrase sibylline pour couper court à la rumeur ‘’de patriote vendu’’ répandue sur Zadi Djédjé: ‘’Si le vendu peut rentrer quelque part pour que Blé Goudé soit libéré, je crois que c’est salutaire’’. Il ajoute même : ‘’Quand le gouvernement fait un pas, nous autres qui avons encore Blé Goudé en prison, nous devons l’approcher pour discuter. Nous nous inscrivons résolument dans le processus de réconciliation. Nous ne sommes pas dans une forme de belligérance’’. Patrice Kouté ne s’est pas qu’affiché avec Zadi Djédjé au siège de la Cjppr. Les deux hommes sont ensemble pour son séjour qui prend fin lundi. Ils ont été ainsi non seulement chez Hamed Bakayoko mais, ils ont ensemble rendu une visite à Angelo Kabila aux Deux-Plateaux. En Côte d’Ivoire, dans les milieux proches de Charles Blé Goudé et plus largement de Laurent Gbagbo, il y a des totems voire des interdits. Les violer, c’est franchir le rubicond et s’exposer au courroux des directeurs de conscience. C’est ce qui est arrivé à Patrice Kouté. Dont les lieutenants dont Zasso Patrick dit Englobal minimisent la sanction qualifiée de « nulle et de nul effet ».
Joint au téléphone Roselin Bly a confirmé la sanction dont le contenu devait être dévoilé dans la soirée. ‘’Nous ne sommes pas contre le principe de la discussion avec les autorités mais il faut y mettre la manière’’, a commenté M. Bly qui ne veut pas être présenté comme celui qui est hostile à toute négociation pour la libération de Blé Goudé.

S.Debailly
In L’Intelligent d’Abidjan

Fri, 21 Feb 2014 01:25:00 +0100

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy