novembre 30, 2022

Côte d’Ivoire: Christian Vabé lance L’appel du 12 avril 2013 « Peuple de Côte d’Ivoire, soulevons-nous immédiatement, comme un seul homme, pour mettre fin à la dictature Ouattara »

Comme Le Général De Gaulle le 18 juin 1940 depuis Londres, face au péril Nazi, Christian Vabé lance L’APPEL DU 12 AVRIL 2013.

Ivoiriennes et ivoiriens, mes chers compatriotes, chers amis de la Côte d’Ivoire,

Le temps du changement est arrivé en Côte d’Ivoire, où après deux ans jour pour jour (11 avril 2011 – 11 avril 2013), le peuple de Côte d’Ivoire et le monde entier ont découvert enfin le vrai visage du docteur Alassane Ouattara, chef de l’Etat de Côte d’Ivoire, dont le projet de société se limite en un seul mot : VENGEANCE, VENGEANCE, ET VENGEANCE.
Peuple de Côte d’Ivoire, ivoirienne et ivoirien, le temps du soulèvement pour mettre fin à l’imposture Ouattara est arrivé.
Peuple de Côte d’Ivoire, Où que tu sois, quel que soit ton origine ethnique, quel que soit ton appartenance politique, il est temps que tu te soulèves pour faire partir le dictateur Alassane Ouattara du pouvoir, car il n’a rien à te proposer. Il est incapable de diriger la Côte d’Ivoire.
Si tu travailles, arrête de travailler. Si tu dors, arrête de dormir. Sors de chez toi, de ton champ, de ton quartier, de ton village, de ta ville, de ton bureau, et soulève-toi comme un seul homme, jusqu’à ce que le dictateur Ouattara quitte le pouvoir, car il n’est pas apte à diriger la Côte d’Ivoire.
La Communauté internationale qui l’a installée au pouvoir, vient de lui retirer sa confiance.
Son allié à l’intérieur de la Côte d’Ivoire, le PDCI-RDA, vient également de lui retirer sa confiance. C’est la raison pour laquelle il a fait renforcer ses pouvoirs à l’assemblée nationale avec une loi l’autorisant à gouverner par ordonnance, afin de ne plus dépendre du PDCI-RDA de Konan Bedié.
Peuple de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara est le seul dirigeant au monde à avoir été lâché à l’extérieur comme à l’intérieur. C’est pourquoi, comme un seul homme, tu dois te soulever à l’instant, pour mettre fin à son régime, car ce n’est pas à la Communauté internationale de le faire à ta place.
Par ailleurs, le 11 avril 2013, l’Elysée de François Hollande lui aurait également signifié qu’il était incapable de diriger la Côte d’Ivoire, et d’y apporter la paix et la sécurité. Ouattara était reçu en présence de son dauphin constitutionnel, Guillaume Soro. C’est dire la gravité de la situation.
Avant l’Elysée, Human rights watch dans son dernier rapport en des termes explicites, lui a marqué son indignation devant la dérive dictatoriale de son régime, ses promesses de justice impartiale non tenues, l’impunité dans laquelle règne son armée les FRCI, qui nous tue, nous vole, et viole nos femmes et nos filles avec sa complicité bienveillante.
Human rights watch est même allé plus loin, en demandant à la Communauté internationale de cesser toute coopération financière avec la Côte d’Ivoire, jusqu’à ce que le régime Ouattara respecte ses engagements de bonne gouvernance, de justice impartiale, de réconciliation nationale, et de démocratie.
Mais ce n’est pas à Human rights watch de le faire à notre place. C’est pourquoi, ivoiriennes et ivoiriens, comme le Général de Gaulle l’a fait pour la France un 18 juin 1940 depuis l’Angleterre où il s’était réfugié après l’annexion de la France par l’Allemagne nazie d’Hitler, je vous lance mon Appel du 12 avril 2013 au soulèvement populaire, depuis Paris.

Ivoiriennes et ivoiriens, comme un seul homme, soulevons-nous pour mettre fin à l’imposture et à la dictature Ouattara, avant qu’il ne soit trop tard.
La Communauté internationale qui l’a installée au pouvoir, la France, les Etats Unis, l’Union européenne, les medias occidentaux, les francs-maçons et les illuminati, ont fini par le lâcher car exaspérés par sa fascination pour la vengeance, la division, la haine, la rancœur, l’élimination d’opposants politiques.
La Côte d’Ivoire est notre bien commun, notre trésor, et nous n’avons pas le droit de laisser qui que ce soit la dénaturer, l’anéantir, et la faire disparaître, quel que soit le motif ou la raison avancés.
Ivoiriennes et Ivoiriens, peuple de Côte d’Ivoire, partis politiques, opposants politiques, jeunes, vieux, chômeurs, cadres, civils, et militaires, l’heure du soulèvement populaire contre le régime moribond et dictatorial de Ouattara a sonné.
Comme un seul homme, je lance un appel au soulèvement populaire contre le régime Ouattara, afin de le mettre hors d’état de nuire.
Car il nous a trop divisés, il nous a trop appauvris, il nous a trop menti.
Alassane Dramane Ouattara n’a aucune solution contre le chômage, la flambée des prix, la cherté de la vie, l’insécurité, et face aux revendications des enseignants et des syndicats. Comme solution, ce sont les arrestations et les emprisonnements de ses derniers et des fonctionnaires grévistes, et la ponction entre 40.000FCFA et 70.000FCFA sur les salaires des enseignants grévistes.
Ses taux croissance de 8% en 2012 et de 9% promis en 2013 sont virtuels, car le pays ne peut croitre sans création d’emplois, donc sans création de richesses.
Ce sont des chiffres cosmétiques qui ne reposent sur rien.
Le panier de la ménagère ivoirienne est désespérément vide. Cette dernière tire le diable par la queue et n’arrive plus à nourrir sa famille et soigner ses enfants.
On parle même de sachet de la ménagère et non plus de panier de cette dernière.
Ses logements sociaux proposés sont de la pure arnaque car chaque postulant doit payer 30.000FCFA en frais de dossiers, et aucun remboursement ne lui est fait lorsque son dossier est rejeté.

Ouattara n’a aucune solution face à nos problèmes de santé, d’éducation, d’insécurité, de baisse des prix du Café-cacao, de spoliation de nos terres par les seigneurs de guerre comme Amadé Ouremi au Mont Peko.
Son seul programme de gouvernement se résume à se venger, à voyager aux frais du contribuable ivoirien, et à extrader et emprisonner ses adversaires politiques.

Ivoiriennes et ivoiriens, chers compatriotes. Nous ne devons pas rester en marge de la Communauté internationale et de l’Union africaine, qui ont fini par démasquer de dictateur Ouattara et le lâcher.
C’est pourquoi, je vous lance cet appel solennel au soulèvement populaire, afin que nous prenions notre destin en mains.
Il y va de la survie de la Côte d’Ivoire en tant que pays, et du peuple ivoirien en tant que nation.
Ivoiriennes et Ivoiriens, l’unité de la Côte d’Ivoire ne peut attendre. C’est donc maintenant que nous devons nous soulever.
C’est pourquoi, comme le Général De Gaulle pour la France en péril en 1940, je vous lance cet appel solennel au soulèvement populaire, du 12 avril 2013, depuis Paris.

Christian Vabé
Président du Rassemblement du Peuple de Côte d’Ivoire-Alternative Crédible (RPCI-AC)

AMPLIATIONS:

FRANÇOIS HOLLANDE, PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE (ELYSÉE)
BARACK OBAMA, PRESIDENT DES USA (MAISON BLANCHE)
JACOB ZUMA, PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE SUD-AFRICAINE
CLAUDE BARTOLONE, PRESIDENT DE L’ASSEMBLEE NATIONALE FRANCAISE (PALAIS BOURBON)
JEAN MARC AYRAULT, PREMIER MNISTRE FRANCAIS (PRIMATURE)
DAVID CAMERON, PREMIER MINISTRE BRITANNIQUE (10 DOWNING STREET)
PRÉSIDENT MACKY SALL (SÉNÉGAL)
ANGELA MERKEL (CHANCELIÈRE ALLEMANDE)
PRÉSIDENT OBIANG N’GUEMA BASOGO (GUINÉE EQUATORIALE)
JOHN KERRY, US SECRETARY OF STATE
GEORGE OSBORNE, CHANCELLOR OF THE EXCHEQUER

PRÉSIDENT DE L’UNION AFRICAINE, HAÏLE MARIAM DESALEIN
COUR PÉNALE INTERNATIONALE (LA HAYE)
DLAMINI ZUMA, PRESIDENTE DE LA COMMISSION (UNION AFRICAINE)
PRÉSIDENT DE LA COMMISSION UNION EUROPÉENNE (MANUEL BARROSO)
HARLEM DESIR (PREMIER SECRÉTAIRE DU PARTI SOCIALISTE)
JEAN FRANCOIS COPE (PRESIDENT DE L’UMP)
PIERRE MOSCOVICI (MINISTRE DE L’ECONOMIE ET DES FINANCES)
NAJAT VALLAUD BELKACEM, PORTE-PAROLE DU GOUVERNEMENT FRANÇAIS
STÉPHANE LE FOLL (MINISTRE DE L’AGRICULTURE)
WILLIAM HAGUE (FOREIGN OFFICE BRITANNIQUE)

SÉGOLÈNE ROYAL, VICE-PRÉSIDENTE DE LA BPI

PRÉSIDENT DE L’UNION EUROPÉENNE
PARLEMENT DE STRASBOURG (DÉPUTES EUROPÉENS)
DÉPUTES FRANÇAIS (PALAIS BOURBON)
SÉNATEURS FRANÇAIS (PALAIS DU LUXEMBOURG)
CONGRES AMÉRICAIN (CHAMBRE DES REPRÉSENTANTS ET SÉNATEURS AMÉRICAINS)
COMMONS GRANDE BRETAGNE (DÉPUTES ANGLAIS)
BUNDESTAG (German Federal Diet) PARLEMENT ALLEMAND

Mon, 15 Apr 2013 11:41:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy