janvier 28, 2023

Côte d`Ivoire : Début imminent du procès de militaires présumés assassins d`un casque bleu

Le commissaire du gouvernement ivoirien, le procureur Ange Kessy, a annoncé vendredi à Abidjan le début "imminent" du procès de militaires ivoiriens soupçonnés d`assassinat d`un soldat de l`ONU au plus fort de la crise post- électorale qui a secoué la Côte d`Ivoire.

"D`ici à deux semaines, nous ouvrirons la procédure contre les militaires qui ont assassiné un soldat de l`Opération des Nations- Unies en Côte d`Ivoire (ONUCI)", a déclaré M. Kessy.

A en croire celui-ci, des éléments des Forces républicaines de Côte d`Ivoire (FRCI) qui ont commis des exactions, notamment ceux qui ont été récemment au centre des tueries à Vavoua au centre- ouest du pays, devront également se retrouver devant les tribunaux.

"Ces procès marquent la victoire de l`État de droit sur le règne de l`impunité", a commenté Ange Kessy.

Le verdict du premier grand procès de militaires lié à la crise post-électorale a été donné jeudi à Abidjan.

Après une semaine de procès, le tribunal militaire a reconnu l`homme fort de l`appareil sécuritaire sous l`ancien président Laurent Gbagbo, le général Brunot Dogbo Blé, coupable des faits de "complicité d`enlèvement et d`assassinat" du colonel-major Dosso Adama et l`a condamné à 15 ans de prison.

Quatre autres militaires dont des officiers et sous-officiers proches du général ont été également condamnés à des peines allant de 12 à 15 ans, dans le cadre du même procès.

Xinhua

Sat, 13 Oct 2012 09:50:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy