novembre 27, 2022

Côte d’Ivoire : le Commandant Jean-Noël Abéhi transféré au camp pénal de Bouaké à titre « exceptionnel»

L’ex-Commandant du Groupement d’escadron blindé (Geb) de la Gendarmerie nationale ivoirienne, Jean-Noël Abéhi, a été transféré au camp pénal de Bouaké (379 km au Nord d’Abidjan) à « titre exceptionnel».

Selon plusieurs sources citées, lundi, dans la presse nationale, l’ex secrétaire général de la fédération estudiantine et scolaire de Côte d’Ivoire (FESCI) et président du mouvement politique, Solidarité africaine (Soaf), Jean-Yves Dibopieu a été également transféré dans cette même prison. «Ils ont été transférés d’Abidjan au camp pénale de Bouaké le vendredi après-midi», indiquent ces sources.

Ces deux détenus, membres « actifs » du « dispositif » de l’ancien régime de Laurent Gbagbo avaient été arrêtés début février 2013 au Ghana où ils s’étaient exilés après la crise postélectorale qui a fait plus de 3000 morts de décembre 2010 à avril 2011.

24 heures après leur arrestation, ils ont été extradés à Abidjan. Le Commandant Abéhi, l’un des piliers de l’appareil sécuritaire du régime de Laurent Gbagbo est présenté comme « une menace constante» pour la sureté nationale de la Côte d’Ivoire.

Le gouvernement ivoirien a adopté le 16 avril 2014 un décret modifiant et complétant le décret n° 69-189 du 14 mai 1969 portant réglementation des établissements pénitentiaires et fixant les modalités d’exécution des peines privatives de liberté.

Au regard des problèmes de sécurité que connaissent les établissements pénitentiaires, notamment la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (MACA), avait expliqué le porte-parole du gouvernement, Bruno Nabagné Koné, le décret adopté modifie et complète l’article 4 du décret sus-indiqué afin de permettre aux maisons de correction et aux camps pénaux de recevoir, à titre exceptionnel, et dans un quartier spécialement aménagé, des prévenus et inculpés.

« Cette mesure sera mise en œuvre jusqu’à la construction prévue de maisons d’arrêt offrant de meilleures garanties de sécurité », avait conclu M. Koné.

APA

Tue, 29 Apr 2014 06:51:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy