novembre 27, 2022

Côte d’Ivoire: le trafic de diamant se poursuit, malgré l’embargo

La production et la commercialisation du diamant brut se poursuivent "illégalement" en Côte d’Ivoire malgré un embargo datant de 2005, dénoncent jeudi des experts des Nations unies, accusant un haut responsable de l’armée d’être au coeur du trafic.

La "production artisanale de diamants dans les zones d’extraction de Séguéla et Tortiya" (nord ivoirien) se poursuit à travers des "réseaux commerciaux qui achètent puis exportent illégalement en passant par les Etats voisins", selon le rapport au Conseil de sécurité du groupe d’experts chargés de vérifier l’application de l’embargo sur les diamants.

Un embargo frappe l’exploitation des diamants ivoiriens depuis 2005, au motif qu’ils alimentaient l’ex-rébellion des Forces nouvelles (FN), qui contrôlait le nord du pays depuis son coup d’État manqué de 2002 contre le président Laurent Gbagbo.

Des ex-militaires issus des FN et qui ont choisi le camp du président Alassane Ouattara contre son rival, l’ex-président Gbagbo, dans l’affrontement post-électoral de 2010-2011 continuent de tirer profit de ce trafic illicite, poursuit le rapport.

Issiaka Ouattara (alias "Wattao"), ancien chef rebelle, désormais l’un des principaux commandants des Forces républicaines de Côte d’Ivoire (FRCI), l’armée ivoirienne, est épinglé dans le rapport.

"Les principaux négociants de diamants payent des éléments des FRCI commandés par Wattao pour être autorisés à faire le commerce des diamants bruts et à les exporter illégalement", déplorent les experts.

Le groupe "craint que les paiements liés à la vente de diamants bruts ivoiriens, qui s’effectuent entièrement en numéraire et ne sont pas enregistrés, alimentent des fonds pour acheter des armes et du matériel connexe en violation du régime des sanctions", souligne le rapport.
Lire la suite

Fri, 25 Apr 2014 07:50:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy