novembre 27, 2022

Côte d’Ivoire : Plus de 600 fonctionnaires “frauduleux” extirpés de l’Administration publique

Quelque 628 fonctionnaires jugés frauduleux ont été extirpés de l’administration publique ivoirienne, a appris Xinhua mardi auprès des autorités administratives.

"Ces personnes qui ont été découvertes ont été suspendues des fichiers de la Fonction publique", a déclaré le ministre ivoirien de la Fonction publique, Gnamien Konan, à l’occasion d’un entretien avec des médias.

Selon le ministre, une vaste opération de contrôle a été mené e dans différents services dans le but de démasquer les fraudeurs et d’assurer une maîtrise de la masse salariale.

"Il s’agit de personnes qui n’ont pas pu apporter la preuve de leur recrutement par les voies légales", a révélé le ministre, notant que ces personnes soit n’ont participé à aucun concours de recrutement, soit ont participé à un concours et ont échoué mais se sont retrouvés " miraculeusement " sur des papiers de nomination.

Pour celui-ci, il n’y a pas d’autre choix que de sortir des fichiers de l’administration ces personnes qui n’ont aucune preuve légale de leur recrutement. Pour sa part, le collectif des agents suspendus a crié à l’injustice, faisant état d’une note confidentielle reçue dans les services pour les suspendre.

"Nous sommes entrés recrutés au lendemain de la crise post-électorale, nous avons un numéro matricule et nous avons fait plus de 30 mois de service dans l’administration publique", a expliqué aux journalistes le porte-parole du collectif, Paul Bazani.

A plusieurs occasions, les autorités ivoiriennes ont exprimé leur engagement à assainir l’administration publique et à la rendre plus compétitive.

Xinhua

Wed, 12 Feb 2014 08:01:00 +0100

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy