novembre 30, 2022

Daloa : Des chefs de village dénoncent la présence des Dozos en milieu rural

Le collectif des chefs traditionnels du département de Daloa a dénoncé la présence "trop visible" des chasseurs traditionnels, communément appelé Dozos, qui sillonnent encore les villages, armes au dos.
Présentant les voeux du nouvel an au préfet de région, Brou Kouamé, le porte-parole du collectif des chefs traditionnels, Tapé Guéhi Hippolyte, à l’instar des représentants de tous les corps constitués locaux, a souligné la présence des Dozos dans les villages, bien que la paix et la sérénité y aient été retrouvées après le désordre et la désolation liées à la crise postélectorale.
Selon le chef Guéhi, l’année 2012 n’a pas apporté de bonheur sur le plan économique à leurs administrés.
"La production cacaoyère, principale source de revenus des paysans, a connu une baisse drastique, affectant de façon significative le quotidien des populations rurales", a-t-il déclaré, souhaitant que 2013 soit "une année de prospérité, une année de la reprise des projets socio-économiques interrompus du fait de la crise".
L’autorité traditionnelle de Gadouan, au nom de ses pairs, prie que l’année 2013 soit une année d’initiation et de réalisation de nouveaux projets dans le département, cela dans la consolidation de la paix et de la coexistence pacifique dans le Haut-Sassandra.

AIP

Mon, 14 Jan 2013 22:28:00 +0100

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy