décembre 4, 2022

Décédé mercredi dernier en Israël , La dépouille de Bohoun arrive aujourd’hui

C’est aujourd’hui, vendredi 13 janvier, que la dépouille mortelle de l’ex-ministre d’Etat, Paul-Antoine Bohoun Bouabré, arrive à l’aéroport international Félix Houphouët-Boigny en provenance d’Israël. C’est à 18h que le vol de SN Bruxelles qui transporte le corps de l’illustre disparu foulera le tarmac de l’aéroport d’Abidjan. Il sera accompagné par le frère et ami du défunt, Bruno Guéhi Blé, et de son oncle et confident, Christophe Bazo. La dépouille mortelle de l’ex-ministre d’Etat et directeur départemental de campagne du Président Gbagbo à Issia sera accueillie au pavillon d’honneur si le pouvoir Ouattara l’autorise. Il sera ensuite conduit à Ivosep (Treichville) en attendant que la famille biologique arrête le programme des obsèques. Il convient de rappeler que c’est le mercredi 11 janvier dernier que l’ex-ministre d’Etat Paul-Antoine Bohoun Bouabré a tiré sa révérence à 02 h 30 min du matin (soit 5h30 min gmt) à l’hôpital Hadassad Ein-Kerem de Jérusalem en Israël. Il avait été admis dans cet hôpital en fin mars 2011 aux soins intensifs. Les soins du ministre d’Etat, Bohoun Bouabré, qui souffrait d’une insuffisance rénale aigüe nécessitaient d’importants moyens financiers qu’il n’avait pas en raison du gèle de ses avoirs par le pouvoir Ouattara depuis 8 mois. Aussi, avait-il sollicité de la part de l’Etat de Côte d’Ivoire qu’il a servi à un haut niveau, le dégel de ses comptes bancaires afin qu’il puisse avoir accès à ses économies pour se soigner. Mais Ouattara et ses hommes lui avaient opposé une fin de non recevoir. Des proches du pouvoir avaient même exigé du ministre Bohoun Bouabré qu’il fasse d’abord allégeance à Ouattara. De toute évidence, le fidèle compagnon de Laurent Gbagbo ne pouvait accepter une telle humiliation. Il a préféré mourir dans la dignité que de venir servir «le thé» à Ouattara. C’est donc la dépouille mortelle de cet homme d’honneur et de devoir qui a conduit la résistance économique pendant les années de braises de la rébellion armée pro-Ouattara qui arrive en ce début de soirée à l’aéroport Félix Houphouët-Boigny. Nul doute que les patriotes ivoiriens et africains dont la direction du Fpi, son parti, et la grande famille politique du Cnrd, seront nombreux à l’accueillir. Dans la douleur et la dignité.

Boga Sivori
bogasivo@yahoo.fr in Notre Voie

Fri, 13 Jan 2012 03:56:00 +0100

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy