février 9, 2023

Ebony 2012: Le prix Nady Rayess voit le jour

C’est un grand hommage que l’Union nationale des journalistes de Côte d’Ivoire (Unjci) a décidé de rendre à Nady Rayess, à travers l’instauration, à partir de cette année, du prix de la meilleure entreprise de presse, avec un jury qui sera essentiellement composé des syndicalistes issus du secteur des médias.
A travers ce geste, Traoré Moussa, le président de l’Union et son équipe ont décidé ‘’d’immortaliser’’ l’ex-Pdg (Président-directeur général) et fondateur du groupe Olympe (Soir Info, L’inter et Star Magazine) qui a tragiquement disparu, le 2 janvier 2012 dans le crash de son avion, dans les environs de Grand-Bassam. Le décès du patron du premier groupe de presse privée de Côte d’Ivoire qui, on s’en souvient, avait secoué toute la grande famille de la presse nationale.

A l’occasion du lancement officiel, le vendredi 28 septembre 2012, à la Maison de la presse au Plateau (Mpa), de la 14ième édition de la nuit de la communication, il s’agissait pour le conseil exécutif de l’Unjci de présenter aux journalistes ainsi qu’au public les conditions de participation à la prochaine soirée des Ebony ainsi que les grandes innovations. Si dans le fond, les critères du prix Ebony restent inchangés, au niveau des dispositions pratiques de l’organisation, le président de l’Unjci Traoré Moussa a annoncé de grandes innovations. Outre le prix Nady Rayess, il s’agit entre autres, de la création de prix sectoriels tant au niveau du sport que dans bien d’autres domaines ainsi que des prix d’encouragement.

Pour cette édition, il reviendra au public de choisir le meilleur journaliste dans les différents secteurs. En ce qui concerne la ‘’Nuit de la communication’’ en tant que telle, l’accès à cette fête sera uniquement autorisée, selon l’orateur, à l’ensemble des journalistes détenteurs de la carte d’identité de journaliste professionnel. Puis, contrairement aux éditions précédentes, le président de l’Unjci a révélé qu’il n’y aura pas de spectacle de grande envergure. «Nous n’allons pas danser cette année. Nous allons plutôt célébrer le métier en invitant un journaliste de renommée internationale, une plume prestigieuse qui viendra nous entretenir sur son parcours dans la profession. Il viendra nous faire partager son rêve et faire rêver aussi sur notre métier », a-t-il indiqué. Traoré Moussa s’est par ailleurs prononcé sur l’application effective de son programme.

Celui-ci débutera par une série d’activités dont le press-club. Une tribune dont la première édition avait été annoncée pour début août 2012, avec comme premier invité le Président Alassane Ouattara, avant d’être reporté à une date ultérieure. A cet effet, Traoré Moussa a tenu à rassurer les uns et les autres sur la tenue de cette rencontre ‘’qui tient à l’agenda du Président de la République’’. Pour sa part, en sa qualité de parrain de cette cérémonie de lancement de la soirée des Ebony 2012, Konaté Sidiki, ministre de l’Artisanat et des Pme a invité les journalistes à s’inscrire dans le processus de réconciliation et à plus de professionnalisme dans le traitement des infirmations. Prenant ensuite la parole, Maurice Ferro Bailly, le président du comité d’organisation des Ebony 2012 a promis de tout mettre en œuvre afin que cette soirée de célébration de l’excellence soit un total succès.

CLAUDE DASSÉ in Soir info

Wed, 03 Oct 2012 00:08:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy