avril 1, 2023

Election présidentielle / Distribution des cartes d’identité : Les Ivoiriens encore roulés dans la farine

«Le Premier Ministre a instruit les structures nationales d’identification et de recensement électoral aux fins de parachever le mode opératoire consensuel qui définira les modalités pratiques en vue d’une distribution couplée, ordonnée, transparente et rapide des cartes nationales d’identité et des cartes d’électeurs aux ayants droits. Cette distribution devra démarrer dans les centres d’enrôlement à Abidjan, le mardi 5 octobre 2010 et se poursuivre sur l’ensemble du territoire national. Le Premier Ministre renouvelle son soutien à la Commission Electorale Indépendante pour les dispositions prises en vue de la tenue effective du scrutin présidentiel du 31 octobre 2010 ». C’est ce qui ressort du communiqué de la Primature du 30 septembre 2010 . Après la diffusion dudit communiqué, le même jour, sur le plateau de 20 h et lu par le porte-parole du premier ministre, Meité Sindou, les Ivoiriens ont poussé un ouf de soulagement et voyaient à travers cette information leur rêve enfin se réaliser. Au point où la distribution des cartes d’identité et d’électeurs nourrissait la plupart des causeries dans le district d’Abidjan. Mais la joie des Ivoiriens a été de courte durée puisque la Cei à travers son porte-parole Bamba Yacouba a informé, sur la radio Onuci-Fm, l’opinion nationale et internationale que les Ivoiriens ne pouvaient plus avoir en leur possession les cartes d’identité et d’électeurs comme on leur avait promis auparavant. Et pour cause « Nous attendons que le conditionnement qui va prendre deux ou trois jours finisse pour ne pas qu’on se trompe de la direction où le matériel doit être acheminé. C’est lorsque nous aurons achevé le conditionnement que le dispatching du matériel et la distribution des cartes se feront dans les différentes localités du pays après le jeudi 7 octobre 2010 ». Après ces propos de Bamba Yacouba, on se demande si la Cei et la Primature ne se moquent pas des Ivoiriens. Ces deux institutions devraient de prime abord maîtriser tous les paramètres avant d’arrêter la date du mardi 5 octobre pour la distribution des cartes d’identité et d’électeurs. Le moins qu’on puisse dire, c’est qu’après le report de cette opération tant attendue par les Ivoiriens, la date du 31 octobre pour la tenue de l’élection présidentielle est sérieusement menacée.

Avec le partenariat de l’Intelligent d’Abidjan / Par T.Abdoulaye

Tue, 05 Oct 2010 18:48:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy