décembre 7, 2022

Cacao / Industrialisation du secteur : L’usine de transformation de San-Pedro inaugurée

Photo : DR
C’est une usine de transformation contenant sept (7) unités avec une capacité de transformation de trente deux mille (32.000) tonnes de fèves de cacao, qui a été installée à San-Pedro par trois jeunes ivoiriens. Choco-Ivoire donnera de l’emploi à plus de 200 jeunes du département de San-Pedro. Créée à partir de la société SAF-Cacao, spécialisée dans l’exportation des fèves de cacao depuis 2004, le président du conseil d’administration de Choco-Ivoire, a laissé entendre, qu’il a voulu par cet acte, adhérer à la vision du Président de la République. Qui a toujours encouragé les opérateurs économiques à la transformation. Ce sont donc près de 18 milliards de F CFA qui ont été mobilisés par ces jeunes opérateurs économiques ivoiriens pour la réalisation de cet outil. Si les choses se sont passées comme ils le souhaitaient, c’est grâce, selon le président du groupe, à la disponibilité du directeur général du Port Autonome de San-Pedro et surtout à la contribution active de certains établissements financiers. Qui ont participé à la réalisation de ce projet à hauteur de 15 milliards de F CFA. Aussi a-t-il demandé aux producteurs de cacao de tout mettre en œuvre afin de maintenir la Côte d’Ivoire dans sa position de leader de producteur mondial. « Nous nous engageons à établir un partenariat gagnant-gagnant avec les producteurs de cacao », a promis le président du Conseil d’administration. Quant à Ali Lakiss, directeur général Saf-cacao, il a traduit sa joie après la réalisation d’un projet qu’il tenait à sortir de l’état de rêve. « Nous avons décidé d’aller loin et même très loin. Sans le concours des établissements financiers, nous ne serions pas là aujourd’hui. En plus des 600 emplois qu’offre SAF-Cacao, avec Choco-Ivoire, la Côte d’Ivoire, traduit une avancée de son économie », a dit Ali Lakiss. Avant de confier au ministre Bohoun Bouabré que l’appel à la transformation du président Laurent Gbagbo est en train de porter ses fruits. « Notre défi qui est le défi de tous, est celui de la transformation. Ainsi, nous réaliserons le vœu du Président Laurent Gbagbo. Notre prochain objectif est d’installer à Abidjan une usine de transformation de fèves de cacao d’une capacité de 32 000 tonnes», a-t-il dit. Avant de traduire au Président Laurent Gbagbo toute sa reconnaissance pour tous les efforts consentis en faveur de la paix en Côte d’Ivoire. En souhaitant que les élections présidentielles se déroulent dans de bonnes conditions afin de garantir un tissu économique sain et stable aux investisseurs nationaux. Enfin, il est revenu au ministre Paul Antoine Bohoun Bouabré de reconnaître les mérites des dirigeants de Choco-Ivoire. « Vous montrer qu’on peut partir de rien pour arriver à de grandes réalisations. C’est un exemple qui doit être suivi. J’exhorte les jeunes qui travailleront dans cette usine au sérieux afin de ne pas gâcher cette œuvre. L’Afrique a raté la révolution industrielle. L’Afrique est aujourd’hui à la porte de la révolution numérique. Si nous ratons celle là, nous n’auront pas notre raison d’être », a rappelé le ministre Bohoun Bouabré. Les responsables de SAF-Cacao / Choco-Ivoire ont été décorés chevaliers de l’ordre national par le général Youssouf Koné, grand chancelier.
Huberson Digbeu

Mon, 04 Oct 2010 10:31:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy