novembre 29, 2022

En Côte d’Ivoire la prolifération des armes légères prend des proportions inquiétantes

Le président du Réseau d’Action sur les Armes Légères en Afrique de l’Ouest (RASALAO) Karamoko Diakité a indiqué mardi à Abidjan que la prolifération des armes légères en Côte d’Ivoire prend des proportions inquiétantes.
Selon M. Diakité qui intervenait lors d’une rencontre avec des journalistes, de nombreuses armes de guerre utilisées pendant la crise post-électorale n’ont pas encore été récupérées.
« Nous savons qu’environ 109.000 ex-combattants ont été profilés, mais le nombre d’armes répertoriées reste incertain », a-t-il fait remarquer, exhortant les autorités ivoiriennes à tout mettre en oeuvre pour récupérer les armes « qui sont dans la nature ».
Le président du RASALAO a par ailleurs fustigé la « porosité » de la frontière ivoiro-libérienne qui favorise, selon lui, la prolifération et la circulation des armes.
La prolifération et la circulation illicite des armes légères constituent une préoccupation pour les autorités ivoiriennes qui ont mis en place une commission en charge de la lutte contre le fléau.
Plusieurs organisations nationales et internationales ont plaidé pour des actions coordonnées en vue d’endiguer le phénomène dont les conséquences demeurent la violence et l’insécurité.

Xinhua

Thu, 16 Aug 2012 01:57:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy