février 5, 2023

Evasions répétées dans les prisons : 227 évadés en 1 mois

La Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan(Maca) a été le théâtre d’une deuxième évasion le dimanche 8 juillet dernier en moins de 3 mois. Selon des sources pénitentiaires, il y a eu 12 évadés dont 3 ont été rattrapés le même jour par les gardes. Sur les 9 prisonniers en cavale, 3 ont été repris hier et ramenés en cellules. Ainsi, après l’évasion de 46 détenus le 4 mai dernier dans ce pénitencier, l’on enregistre encore 6 criminels condamnés à 10 et 20 ans de prison fermes en cavale. Face à cette situation préoccupante, des sources pénitentiaires ont tiré la sonnette d’alarme hier à cause des 227 évadés dans les prisons ivoiriennes en un mois environ. C’est-à-dire du 1er mai au 8 juillet 2012. C’est d’abord la maison d’arrêt et correction d’Agboville qui a ouvert la triste série des évasions pendant la fête du travail avec 96 caïds dans la nature. Ensuite, ont suivi les prisons d’Abidjan (46, les 4 et 6 mai et le 8 juillet), de Korhogo(45 en mai), de Dimbokro(18),de Katiola(7), de Danané(3), de Tiassalé(3), de Séguéla(2) et Divo(1). « Le gouvernement doit nous doter en armes. Nous ne comprenons pas pourquoi il refuse de le faire depuis que nous avons soumis au ministre de la justice, à l’ouverture de la Maca en 2011, le manque d’armes, de menottes, de grenades et même de treillis et de chaussures rangers dont nous souffrons cruellement. Nous sommes à la merci des prisonniers qui peuvent à tout moment nous agresser et s’évader. Car nous n’avons rien pour les en dissuader. Les autorités préfèrent donner des armes aux Frci pour sécuriser les prisons. Mais quand il y a évasion, ces autorités et l’opinion publique nous voient d’abord et nous accusent. On emprisonne même nos collègues comme à Korhogo et à Danané. Nous avons été formés pour surveiller les détenus et sécuriser les prisons. Les gendarmes, les Frci et autres policiers qui sont postés dans les miradors de surveillance dans les prisons n’ont pas l’aptitude et la compétence. Même si on envoie un bataillon de l’armée pour surveiller une prison et qu’on laisse les gardes pénitentiaires sans armes, il va toujours avoir des évasions. » a indiqué un garde pénitentiaire qui a par ailleurs révélé que des agents ont été menacés par le pouvoir et taxés de pro-Gbagbo lorsqu’ils ont évoqué les problèmes auxquels ils sont confrontés après la 1ère évasion à la Maca. Concernant l’évasion de dimanche dernier, des gardes pénitentiaires ont soutenu que l’absence du gendarme de service au mirador (poste de surveillance) du bâtiment des mineurs a été à l’origine de la fuite des prisonniers. Pis, les éléments des Frci qui devaient être aux alentours de la prison n’y étaient pas. « Ils sont régulièrement en train de faire barrage sur la grande voie. Pour contrôler les pièces des véhicules et racketter les usagers de la route alors que ce n’est pas leur mission ici à la Maca. C’est donc logiquement que les évadés sont passés par la porcherie qui est près de la route et ont pris la tangente sans être inquiétés par les Frci. Les gendarmes qui sont détachés à la Maca pensent que c’est une punition car il n’y a pas d’argent à racketter dans les miradors. Le mal est profond. » a accusé un autre garde pénitentiaire sous le couvert de l’anonymat qui estime qu’il ne faut pas jeter la pierre au nouveau régisseur de la Maca, Bandama Yobouet et aux surveillants. Selon des sources pénitentiaires, les éléments des Frci commis à la sécurisation de la maison d’arrêt et de correction de Bouaké sont absents de leurs postes depuis dimanche pour des raisons inconnues. Laissant seuls, les gardes sans armes face aux dangereux détenus. Hier, les ministres délégués à la Défense et à la Justice ont effectué une visite de travail à la Maca en compagnie des patrons de l’Armée, de la Gendarmerie et de la Police. Il a été annoncé la création prochaine d’une Force inter-armée(Armée, Gendarmerie et Police) pour sécuriser toutes les prisons du pays.

Didier Kéiin Notre Voie

Tue, 10 Jul 2012 20:45:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy