Flambée de violence à Abidjan : Gbagbo et Ouattara s’accusent mutuellement

En Côte d’Ivoire, la répression des manifestations du RHDP a fait le 19 février, selon les sources, entre deux et cinq morts. Pour le gouvernement de Laurent Gbagbo, l’instauration du couvre-feu et la dispersion des manifestations s’expliquent car, selon le régime en place, des rebelles des FN, Forces nouvelles, ont infiltré plusieurs quartiers d’Abidjan avec la complicité de l’opération Licorne et de l’Onuci. Des accusations démenties par Licorne et l’Onuci. De son côté, le camp d’Alassane Ouattara maintient son appel à manifester.Sun, 20 Feb 2011 12:51:00 +0100

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy