décembre 1, 2022

Fpi : Meeting du 21 janvier 2012 Koua Justin (Sn de la jeunesse) : « Aucun esprit humain ne peut l`empêcher »

La Jeunesse du Front populaire ivoirien (Jfpi) et son secrétaire national, Koua Justin sont déterminés à tenir le meeting du 21 janvier 2012 à Yopougon Ficgayo, quoi qu’il advienne. Il l’a clairement indiqué lors de la conférence de presse qu’il a animée dans la même commune, le samedi 14 janvier 2012, à l’espace le Baron. « Aucun esprit humain ne peut empêcher le meeting du samedi 21 janvier de se tenir.

Même si un communiqué venait à l’interdire, rendez-vous à Ficgayo, car je serai là », a-t-il lancé à ses camarades. A ceux-ci, Koua Justin a dit : « N’ayons plus peur. L’heure est venue de tuer la peur ». En fait, il leur a demandé de ne craindre personne, ni de se laisser influencer par le gouvernement : « Le pouvoir ne doit en aucun cas freiner notre mobilisation. L’heure est arrivée de prouver notre patriotisme », a-t-il galvanisé, tout en souhaitant que cette mobilisation soit « phénoménale ». L’épicentre de cet engagement, le leader de la jeunesse du Fpi l’a énoncé : « c’est Laurent Gbagbo ».

Il a affirmé qu’à travers ce meeting, « le monde entier doit savoir que Laurent Gbagbo, quel que soit l’endroit où il se trouve, est aimé et soutenu, qu’il n’est pas abandonné. Alors personne ne doit reculer d’un pas. Avançons». Aussi, qu’à partir de ce meeting, la libération du prisonnier le plus célèbre de La Haye soit obtenue, car pour lui, c’est injustement que l’ex-chef d’Etat a été incarcéré sur la base d’un échafaudage de mensonges. Il en a voulu pour preuve l’indigence de Laurent Gbagbo déclarée par la Cpi, « là où on disait qu’il avait plusieurs milliards dans des comptes ».

En outre, Koua Justin a annoncé à son auditoire que l’année 2012 est celle de la fin des souffrances des Ivoiriens « car Laurent Gbagbo va revenir ». Ce « pour mettre l’ordre où Alassane Ouattara a créé le désordre », a-t-il dit. Le secrétaire national de la Jfpi n’y est pas allé avec le dos de la cuillère pour fustiger la politique du chef de l’Etat ivoirien qui, selon lui, « est mauvaise, car il ne permet pas la réconciliation des citoyens ivoiriens » d’une part, et de l’autre, parce que selon lui, elle favorise l’endettement. Koua Justin a accusé le gouvernement de « s’amuser », faisant référence à ”Abidjan ville lumière”, alors que des Ivoiriens sont privés d’électricité et d’eau. « Il s’endette à coup de milliards et s’adonne à du spectacle alors que des Ivoiriens n’ont pas l’eau et le courant », a-t-il critiqué.

César DJEDJE MEL in Soir Info
(Stg)

Mon, 16 Jan 2012 02:18:00 +0100

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy