novembre 27, 2022

« Français voleurs ! » : en Centrafrique, la position délicate des soldats de l’opération Sangaris

Le pont de Bambari est vieux, poussiéreux, étroit, mais cet ouvrage d’art de 180 mètres est hautement stratégique. Sur la rive est, les ex-rebelles de la Séléka ont établi leur nouveau quartier général. A l’ouest, les miliciens anti-balaka, leurs ennemis, progressent. Au milieu, des soldats français de l’opération Sangaris et leurs blindés.

Jeudi, tout au long de la journée, des deux côtés de la rivière Ouaka, jeunes musulmans et militaires français se sont fait face. Les premiers, parfois armés de machettes ou d’arcs et de flèches, brulaient des pneus, érigeaient des barricades, lançaient des slogans hostiles « Français voleurs, Sangaris dehors », encouragés par des éléments de la Séléka. Les seconds, pour l’essentiel des chasseurs alpins, regardaient placidement, dégoulinant de sueur, prêts à dégager le pont puis à empêcher son franchissement, y compris en dernier ressort par des tirs de « neutralisation ». Dans le ciel tournoyaient les hélicoptères Gazelle et Puma.
Lire la suite

Sat, 24 May 2014 15:33:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy