décembre 9, 2022

Henri Konan Bédié, après son malaise, mardi dernier: «Je me porte comme un charme»

L’incident survenu à la célébration du 67ème anniversaire du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci) mardi soir, à Cocody, a fait le tour du monde. Henri Konan Bédié, victime d’un malaise vagal, a dû quitter précipitamment le lieu de la cérémonie. Aussi, à la faveur de la remise des conclusions des travaux de la commission ad hoc chargée des préparatifs du 12ème congrès du Pdci, n’a-t-il pas éludé les questions de la presse qui brûlait d’envie d’en savoir plus sur sa santé. « Vous me voyez devant vous en chair et en os. Je me porte comme un charme», a-t-il répondu, succinctement, aux journalistes. Pour les prochaines assises de son parti, il a affirmé qu’elles pourraient se tenir en octobre 2013. Toutefois, des journées de réflexions seront initiées, selon lui, dans la capitale politique et administrative ivoirienne, Yamoussoukro, pour « peaufiner la stratégie de réussite » du congrès. Y sera-t-il candidat ou pas ? Va-t-il rester le patron de son parti ? «C’est le congrès qui décide. Le Pdci est un parti démocratique», a-t-il fait savoir. Le président de la Commission ad hoc, Gnamien N’goran, a, quant à lui, confié aux médias que la remise à M. Bédié, du rapport de travail de ladite structure, prévue en février dernier, a été retardée par les récentes élections municipales et régionales. « Nous sommes prêts, a-t-il avancé, pour la tenue du congrès».

Parfait Tadjau in Nord Sud

Fri, 03 May 2013 11:52:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy