février 5, 2023

La malhonnêteté des intellectuels africains

Les intellectuels africains refusent de critiquer l’Afrique et s’offusquent quand d’autres le font à leur place. Il en est ainsi de l’inflation nataliste. Les observateurs européens qui ont osé dénoncer la tendance désinvolte des Africains à faire un nombre d’enfant excessif compte tenu de leur condition modeste ont essuyé une riposte émotive farouche de la part des intellectuels Africains. Pourtant, il n’existe pas une vérité aussi évidente. Il est déjà difficile, dans la conjoncture actuelle d’assurer à un seul enfant, protection, éducation de qualité et bonne santé. L’Africain en fait 8, 9, 10 alors qu’il est le plus pauvre sur la terre. La pléthore d’enfants innocents qu’on est incapable d’entretenir et qui dorment comme des sardines dans des chambrettes étriquées avec d’autres membres de la famille suscite la promiscuité et, de plus en plus, la pédophilie incestueuse. La promiscuité s’exporte d’ailleurs allègrement en Europe où des Africains, sans but précis s’entassent, dans des immeubles insalubres qu’ils transforment en pétaudière. En France notamment, ils s’organisent en mouvements de « sans papiers » pour réclamer dans le pays d’autrui des droits qu’ils n’ont jamais pu avoir dans leur propre pays natal.Sun, 23 Jul 2017 14:12:00 +0200

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy