L’Afrique souhaite “le soutien” de la Chine pour son développement (Alassane Ouattara)

Les Etats africains souhaitent le "soutien" de la Chine pour la réalisation de leurs ambitions de développement, a indiqué jeudi à Durban (Afrique du Sud) le président ivoirien Alassane Ouattara au sortir d’une séance de travail avec le président chinois Xi Jinping.

Alassane Ouattara a rencontré, en compagnie d’une dizaine de chefs d’Etat africains, le président de la Chine autour d’un petit- déjeuner de travail en marge des travaux du forum du dialogue des pays du BRICS.

"La séance de travail était une bonne occasion d’informer le nouveau président chinois de ce que l’Afrique est en train de faire", a déclaré Alassane Ouattara au sortir du petit-déjeuner, selon un communiqué de la présidence ivoirienne transmis à Xinhua.

Il s’est agi de lui présenter "ce que les dirigeants veulent pour eux-mêmes mais aussi pour le continent dans le cadre de leur coopération", a-t-il précisé.

Selon le communiqué qui cite M. Ouattara, les chefs d’Etat africains ont souhaité "le soutien d’un grand pays comme la Chine" pour les appuyer dans leurs "ambitions".

Le président ivoirien a ajouté que les échanges ont été "fructueux" non seulement sur les questions économiques et politiques mais également sur des sujets d’ordre diplomatique et culturel, de même que les relations internationales.

Toujours selon le communiqué, Alassane Ouattara a affirmé avoir rencontré "un président chinois

qui connaît bien les problèmes" des pays africains.

"C’est pourquoi, les relations entre la Chine et l’Afrique, mais aussi avec la Côte d’Ivoire, vont se développer davantage", a relevé M. Ouattara.

Le 5ème sommet des pays membres du BRICS (Brésil, Russie, Inde, Chine et Afrique du Sud) avait pour objectif de mettre en place un partenariat entre cette Organisation de nations émergentes et le continent africain, bénéfique pour les deux parties.

Au terme des travaux, le sommet a décidé de la création d’une banque de développement.

Pour Alassane Ouattara, la Côte d’Ivoire qui ambitionne de devenir un pays émergent à l’horizon 2020 se devait d’être présente à cette rencontre afin de "bénéficier de l’expérience" des pays du BRICS.

Peu après le petit-déjeuner de travail, le président ivoirien a quitté Durban pour Abidjan où il est arrivé à 17h 05 mn (locale et GMT), indique la présidence ivoirienne.

Xinhua

Fri, 29 Mar 2013 09:23:00 +0100

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy