novembre 27, 2022

Les avocats de Blé Goudé plaident pour de meilleures « conditions » de détention de leur client

Les conseils de Charles Blé Goudé ont dénoncé, vendredi, les conditions de détention « inhumaines » de leur client avant de plaider pour une « amélioration » de celles-ci auprès des autorités judiciaires.

Mes Félix Bobré, Serges Gbougnon et Blédé Dohora membres du collectif des conseils de Charles Blé Goudé, ex-leader de la galaxie patriotique, proche de l’ancien chef de l’Etat, Laurent Gbagbo, ont entretenu, vendredi, la presse nationale et internationale sur les « conditions de détention » de leur client.

Rappelant que l’audition du 11 mars de leur client « éprouvé » par les « difficiles et inhumaines » conditions de sa détention, « très affecté », « fatigué » et « amaigri », s’est déroulée dans un « contexte de débat » sur les images de Blé Goudé par « presse interposée », les conseils ont indiqué qu’ils ont échangé avec lui sur les « photographies le présentant dans des postures humiliantes et indignes ».

A ces préoccupations, selon Me Blédé Dohora, Blé Goudé leur a confirmé que « contrairement à la thèse de montage et de la manipulation (…) c’est bien lui qui est sur cette photo prise dans sa cellule à la DST par des éléments de la police spéciale », en leur précisant les « circonstances de ces prises de vue » depuis le mois d’août 2013.

Les conseils de Blé Goudé se disent surpris par la série de photographies montrant leur client « dans une pièce, extraordinairement, confortable pour ne pas dire luxueuse » diffusées sur les ondes de la télévision nationale dans le but de « prouver certainement » qu’il n’est pas « l’objet de maltraitance ».

Or, relève Me Félix Bobré, la description que Blé Goudé leur a donné de son lieu de détention où il est enfermé, au « secret », 24 h/ 24 sans « visite » ni « communication », depuis « 8 mois, est aux antipodes de la pièce luxueuse » dans laquelle il a été photographié.

Pour les conseils de Blé Goudé, on veut « empêcher son cerveau de fonctionner. C’est cruel de dire qu’il est bien traité alors que c’est faux » a lâché Me Serges Gbougnon rapportant qu’en « 9 fois de détention dans sa vie, Blé Goudé a avoué que les conditions, cette fois, sont extrêmement, difficiles ».

« Lors de son audition du 11 mars, Blé Goudé a insisté auprès du Procureur de la république, présent, d’user de son pouvoir pour l’amélioration de ses conditions de détention » a ajouté Me Bobré soulignant que leur client est soumis à un « régime d’isolement » qui tranche avec la « détention préventive ».

« Les conseils voudraient interpeller les pouvoirs publics afin que soient améliorées les conditions de détention de leur client et que les droits de détenu préventifs de celui-ci soient, scrupuleusement, respectés » ont-ils plaidé.
Lire la suite sur apanews.net

Fri, 14 Mar 2014 19:24:00 +0100

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy