novembre 30, 2022

Les avocats de Blé Goudé veulent “avoir régulièrement accès” à leur client pour mettre fin à la polémique sur ses photos

Les avocats de Charles Blé Goudé, ex-leader des "jeunes patriotes" pro-Gbagbo, en résidence protégée depuis son arrestation en janvier 2013, souhaitent "avoir régulièrement accès" à leur client pour "constater par eux-mêmes" les conditions de sa détention, pour mettre fin à la polémique suscitée ces derniers jours suites à la récente diffusion de supposés photos de ce dernier dans les médias.

"Les conseils de Blé Goudé voudraient avoir accès régulièrement à leur client dans son lieu de détention pour constater par eux-mêmes les conditions réelles dans lesquelles il est détenu", ont-ils déclaré vendredi lors d’une conférence de presse, précisant n’avoir pas l’intention "de nourrir la polémique sur l’authenticité ou l’interprétation de toutes les photographies diffusées ces derniers jours".

Soutenant que leur client leur a décrit "des souffrances physiques et morales liées à des conditions inhumaines de détention" lors de son interrogation mardi par le juge d’instruction, Blédé Dohara, Bobré Félix et Gbougnon Serge disent vouloir être "édifiés davantage" en lui rendant visite "si tant est que les conditions de sa détention ont, par extraordinaire, évolué ces derniers temps".

Ils indiquent que les photos de leur client présentées par le ministre Ahmed Bakayoko en début de semaine ont été prises entre mardi et mercredi, signalant toutefois que leur client "a été rasé et coiffé" lundi.

Détenu à la direction de la surveillance sur territoire (DST) puis dans un lieu tenu secret, des photos de Blé Goudé et Jean Yves Dipodieu ont été diffusées dimanche sur internet puis par la presse, suscitant la polémique sur les conditions de sa détention. Ces images les présentaient torses nus, et portant des barbes.

Réagissant à ces photos, le gouvernement a ensuite dénoncé "un montage grossier qui ne reflète pas les lieux ou ces derniers sont détenus". Le ministre de l’Intérieur et de la Sécurité, Ahmed Bakayoko, a répliqué mercredi en diffusant les "vraies photos" de Blé Goudé, le montrant souriant, rasé, lisant ou regardant la télé, dans une pièce propre.

Inculpé par la justice ivoirienne pour crimes de guerre, Blé Goudé est également poursuivi par la Cour pénale internationale (CPI) pour meurtres, viols et autres formes de violences sexuelles, actes de persécution et actes inhumains, commis durant la crise postélectorale.

La CPI, qui réclame son transfert à la Haye, a rejeté le 3 mars le sursis de trois mois réclamé par la Côte d’Ivoire pour examiner le cas de l’ancien leader des "jeunes patriotes".

AIP

Fri, 14 Mar 2014 19:15:00 +0100

0

Laisser un commentaire

Nous utilisons des cookies afin de vous offrir la meilleure expérience possible sur notre site Web. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez notre utilisation des cookies.
Accepter
Refuser
Privacy Policy